•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valérie Plante salue les nombreux élus montréalais dans le Cabinet Trudeau

La mairesse de Montréal Valérie Plante en conférence de presse.

Valérie Plante se félicite de la nomination de plusieurs ministres montréalais au sein du nouveau Cabinet Trudeau.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, ne cache pas sa joie après l’annonce de la composition du nouveau Conseil des ministres fédéral. Elle se félicite de la nomination de plusieurs élus montréalais au sein du nouveau Cabinet de Justin Trudeau. Elle y voit « un gouvernement paritaire, qui laisse une grande place à des élus montréalais et québécois ».

À mon grand plaisir, je remarque que six ministres en plus du premier ministre représentent des circonscriptions montréalaises, a souligné Mme Plante en conférence de presse mercredi.

La métropole québécoise a en effet la part belle dans ce nouveau gouvernement. Pablo Rodriguez est notamment désigné lieutenant du Québec, en plus d’occuper les fonctions de leader du gouvernement.

Marc Miller se voit quant à lui confier le ministère des Services aux Autochtones, tandis que Mélanie Joly devient ministre du Développement économique et conserve le dossier des Langues officielles.

Steven Guilbeault fait pour sa part son entrée au gouvernement et obtient le portefeuille du Patrimoine canadien. David Lametti reprend ses fonctions au ministère de la Justice et comme procureur général du Canada. Marc Garneau demeure aussi à la tête du ministère qu'il occupait avant le déclenchement des élections, soit celui des Transports.

Je compte donc sur chacun d’entre eux afin que Montréal ait une voix forte au sein du Cabinet.

Valérie Plante, mairesse de Montréal
Les 36 ministres du Cabinet libéral posent aux côtés de Justin Trudeau et de la gouverneure générale Julie Payette.

Le nouveau Cabinet du gouvernement de Justin Trudeau compte 36 ministres.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Maintenir la relation fructueuse

Valérie Plante a rappelé les préoccupations partagées par son administration et le gouvernement fédéral, dont la mobilité, la transition écologique et l’habitation.

Avant la campagne, dit-elle, j’ai demandé aux partis d’adopter nos demandes et de les inclure dans leur plateforme. Je suis heureuse de constater que plusieurs de nos demandes ont été mises de l’avant pendant la dernière campagne et sur lesquelles nous ferons des suivis très prochainement.

La mairesse entend également remettre sur la table son projet de ligne rose du métro de Montréal et le financement permanent du transport collectif.

Valérie Plante rappelle aussi que le conseil municipal de Montréal a réitéré la volonté de la métropole d’interdire la possession d’armes de poing, en plus d’encourager la mise sur pied d’un programme national de rachat volontaire de ce type d’armes.

J’invite donc le gouvernement, comme il s’est engagé à le faire, à passer rapidement à l’action.

Bien que le gouvernement soit minoritaire, la mairesse dit avoir confiance que l’ensemble des élus saura mettre la partisanerie de côté afin de travailler ensemble sur les dossiers prioritaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Politique fédérale