•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Atlantique perd du poids politique à Ottawa

Ginette Petitpas Taylor perd son poste de ministre.

Les membres du Cabinet Trudeau attendent en ligne pendant une prestation de danse autochtone.

Le premier ministre Justin Trudeau a officiellement présenté les membres de son nouveau Cabinet lors de la cérémonie d'assermentation des ministres mercredi, à Ottawa.

Photo : Radio-Canada

Marie-Ève Arsenault

Les provinces atlantiques passent de cinq à quatre ministres pour les représenter sur la scène fédérale. Quatre députés dans quatre provinces – Dominic LeBlanc (N.-B.), Bernadette Jordan (N.-É.), Lawrence MacAulay (Î.-P.-É.) et Seamus O’Regan (T.-N.-L.) – obtiennent des postes de ministres au Cabinet de Justin Trudeau, dévoilé mercredi à Ottawa. Ginette Petitpas Taylor perd son poste de ministre de la Santé et devient whip adjointe du gouvernement.

La députée de Moncton—Riverview—Dieppe au Nouveau-Brunswick devient whip adjointe aux côtés de Mark Holland, whip en chef.

Une ministre en Chambre.

Ginette Petitpas Taylor devient whip adjointe du gouvernement.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Elle est remplacée au ministère de la Santé par Patty Hajdu, députée de Thunder Bay–Supérieur-Nord en Ontario. Le rôle de whip, qui prend de l'importance dans un contexte minoritaire, est de travailler de concert avec tous les partis pour assurer l'assiduité et la cohésion des troupes.

[On lui a] confié une tâche très lourde dans un caucus d'un gouvernement qui sera aux aguets, publie Ali Chaisson, directeur général de la Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB) sur son compte Twitter.

Il s'agit tout de même d'une rétrogradation, estime Michelle LeBlanc, analyste politique. Justin Trudeau aurait pris cette décision pour des raisons mathématiques en cherchant à plaire à des régions dans l'Ouest canadien, où il a obtenu peu d'appuis, selon elle.

Plusieurs résidents de sa circonscription ont manifesté leur déception et se demandent pourquoi Mme Petitpas Taylor a été écartée du nouveau Cabinet. Avec tout ce qu'elle a accompli, c'est dur à comprendre. On avait confiance en elle, lance un citoyen. L'Atlantique perd un représentant, et ça, c'est dommage, regrette une autre résidente.

Ginette Petitpas Taylor fait état de son bilan à titre de ministre de la Santé et rassure les résidents de sa circonscription sur son compte Twitter.

Nouveau-Brunswick

Un homme parle devant un micro.

Dominic LeBlanc sera président du Conseil privé de la Reine pour le Canada, un poste qu'il occupait déjà dans l'ancien gouvernement.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Malgré la maladie qui l’a cloué au lit au cours des derniers mois, Dominic LeBlanc, député de Beauséjour, revient au poste de président du Conseil privé de la Reine pour le Canada. Cet organe, qui agit à titre de ministère du premier ministre, est responsable de conseiller le premier ministre sur des enjeux importants pour le pays.

M. LeBlanc a été chaudement applaudi lors de la cérémonie d'assermentation des ministres. Il faisait sa première apparition publique depuis sa rémission du cancer.

Le poste de ministre des Affaires intergouvernementales qu'il occupait dans l'ancien Cabinet est maintenant sous la responsabilité de Chrystia Freeland, qui devient aussi vice-première ministre. Ce poste n'a pas été attribué depuis 2003.

Nouvelle-Écosse

Bernadette Jordan, souriante, parle dans un micro installé devant l'édifice.

Bernadette Jordan passe du ministère du Développement économique rural au ministère des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Bernadette Jordan, députée de South Shore–St. Margarets devient ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

Le ministère du Développement économique rural dont elle s'occupait précédemment est maintenant sous la gouverne de Maryam Monsef, députée de Peterborough—Kawartha en Ontario.

Le directeur général de la Fédération régionale acadienne des pêcheurs professionnels, Jean Lanteigne, espère que l'industrie de la pêche fera partie des priorités du nouveau gouvernement.

Dans le précédent gouvernement, on ne peut pas dire que les pêches avaient énormément d’importance. On a vu toute une approche concernant les aires marines protégées [...] C’était beaucoup ça, l’agenda. On espère que toute la partie de l’industrie comme telle de la pêche sera au menu.

Île-du-Prince-Édouard

Le ministre des Anciens Combattants Lawrence MacAulay.

Lawrence MacAulay conserve ses fonctions ministérielles.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Lawrence MacAulay, député de Cardigan, demeure ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale.

Terre-Neuve-et-Labrador

Seamus O'Regan prend la parole aux Communes le 26 février 2018.

Anciennement ministre responsable des Services aux Autochtones, Seamus O’Regan devient ministre des Ressources naturelles.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Seamus O’Regan, député de St. John's-Sud–Mount Pearl, devient ministre des Ressources naturelles.

Marc Miller, député de Ville-Marie—Le Sud-Ouest—Île-des-Sœurs à Montréal, remplace M. O'Regan au ministère des Services aux Autochtones.

Langues officielles

La ministre Mélanie Joly parle à la caméra.

Mélanie Joly devient ministre du Développement économique et des Langues officielles.

Photo : Associated Press / Fred Chartrand

Mélanie Joly devient ministre du Développement économique et des Langues officielles. Elle sera également responsable de toutes les agences régionales au pays, dont l'Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA).

Le député conservateur de Fundy Royal, Rob Moore, estime que la nouvelle composition du Cabinet démontre que le premier ministre Justin Trudeau tient le Nouveau-Brunswick pour acquis.

Non seulement Trudeau n’a pas nommé un ministre responsable de l’APECA venant de la région, mais il n’a nommé aucun ministre du Nouveau-Brunswick et a enlevé à la province son seul portefeuille ministériel. C’est inacceptable, déplore-t-il, en faisant référence au Conseil privé de la Reine pour le Canada que présidera Dominic LeBlanc, un ministère sans portefeuille.

Le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Jean Johnson, a pour sa part déclaré par voie de communiqué qu'il avait hâte de travailler avec [la nouvelle équipe] vers un projet de loi pour moderniser la Loi sur les langues officielles.

La SANB voit elle aussi d'un bon oeil la nomination de Mme Joly, qui occupait déjà cette fonction, pour la poursuite du dossier. Notre organisme pense avoir en Mme Joly une forte alliée dans notre mission de moderniser la Loi sur les langues officielles, a indiqué Alexandre Cédric Doucet, vice-président de l'organisme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique fédérale