•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La montée de la rivière Rouge inquiète au nord de Winnipeg

Un panneau d'avertissement orange à côté d'une route bordée de près par une rivière glacée.

Un embâcle près de Saint-Andrews

Photo : Radio-Canada / Pat Kaniuga

Gavin Boutroy

Des embâcles inhabituels en cette saison entraînent une crue automnale « jamais vue » de la rivière Rouge, au nord de Winnipeg. Les habitants du secteur de Saint-Andrews sont de plus en plus préoccupés par cette situation imprévisible.

Il n’y a pas de précédent pour cela. C’est du jamais vu, lance le coordinateur des mesures d’urgence de la municipalité rurale de Saint-Andrews, Jim Stinson.

Nous avons plein de glace frasil qui descend la rivière, qui s’accumule et cause des blocages, poursuit-il. Le frasil est composé de fines aiguilles ou de plaquettes de glace en suspension dans l'eau, susceptibles de se multiplier très rapidement, surtout lorsqu’il s’attache à des objets dans l’eau tels que des branches ou même le lit de la rivière.

Ce type de glace est inhabituel à l’automne. Il est plus commun au printemps lorsque la rivière suit un cycle de gel et de dégel. Le frasil cause régulièrement des embâcles printaniers dans les virages étroits de la rivière Rouge, dans le secteur de Saint-Andrews.

Pour le moment, aucune maison n’est menacée par l’eau, mais M. Stinson indique que des travailleurs surveillent de près la situation. Plusieurs pompes ont été activées le long de la rivière afin de protéger des maisons.

Une rivière couverte de glace avec deux tables de pique-nique englouties.

Des tables de pique-nique sont à peine visibles sous l'eau de la rivière Rouge.

Photo : Radio-Canada / Pat Kaniuga

L’infrastructure municipale et privée souffre aussi en raison des niveaux d’eau élevés. La Municipalité demande à la population de ne pas utiliser trop d’eau, car les champs d’épuration sont saturés.

J’habite ici depuis 30 ans et j’ai parlé à des personnes qui vivent ici depuis 60, 70 ans, et ils n’ont jamais vu ça. Nous apprenons vraiment sur le tas, dit Jim Stinson. Il ajoute qu’il est inquiet pour ce qui se passera au printemps, vu que l’eau est habituellement basse en cette saison, prête à recevoir la fonte des neiges.

La province confirme que la montée de la rivière Rouge est due à des embâcles au sud de Lockport. En se basant sur les conditions actuelles, un porte-parole indique que la rivière atteindra son niveau le plus élevé dans les deux prochains jours, mais précise que les conditions rendent la situation imprévisible.

Le gouvernement du Manitoba ne prévoit cependant pas de devoir réactiver le canal de dérivation.Pour la première fois dans son histoire, le canal qui protège Winnipeg des eaux de la rivière Rouge avait été activé cet automne.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Société