•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sensibiliser les Saskatchewanais en cette Journée du souvenir trans

Une personne avec une chemise à carreaux et un t-shirt.

Jacq Brasseur, directeur général du centre pour la diversité sexuelle et de genre de l’Université de Regina

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Ce 20 novembre marque la Journée internationale du souvenir trans, l'occasion de sensibiliser les Saskatchewanais aux questions d'identité de genre.

La violence est tellement extrême que c’est important qu’on en parle, explique Jacq Brasseur, directeur général du centre pour la diversité sexuelle et de genre UR Pride, à l'Université de Regina.

La Journée internationale du souvenir trans est organisée depuis 1999 en mémoire des victimes de transphobie (bispirituelle et non binaire).

Je pense qu’en dehors de la communauté trans et LGBTQ beaucoup de personnes ne parlent pas de cette journée, affirme Jacq Brasseur.

Mercredi, l’Université de Regina tient une commémoration, et d’autres activités sont prévues dans la journée dans la Ville de la Reine.

Des défis en Saskatchewan

Selon Jacq Brasseur, il y aurait encore de nombreux défis à surmonter pour les membres de la communauté trans dans la province.

Il y a beaucoup de barrières pour trouver un emploi, certains sont même sans abri explique Jacq Brasseur, qui souligne aussi que l’accès au service de santé mentale et physique peut être également difficile.

Beaucoup de personnes en Saskatchewan ne comprennent pas les enjeux trans.

Jacq Brasseur, directeur général du centre pour la diversité sexuelle et de genre UR Pride, à l'Université de Regina

Jacq Brasseur estime que le changement passe par l'éducation, mais que cela prendra des années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Communauté LGBTQ+