•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mieux retenir et accueillir les personnes immigrantes au Témiscamingue

Le Carrefour jeunesse-emploi du Témiscamingue dévoile un portrait en matière d’attraction et d’établissement durable des personnes immigrantes sur son territoire.

Le Carrefour jeunesse-emploi du Témiscamingue dévoile un portrait en matière d’attraction et d’établissement durable des personnes immigrantes sur son territoire.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

Le Carrefour jeunesse-emploi du Témiscamingue (CJET) dévoile aujourd'hui un portrait en matière d’attraction et d’établissement durable des personnes immigrantes sur son territoire.

Le Carrefour jeunesse-emploi du Témiscamingue dévoile un portrait en matière d’attraction et d’établissement durable des personnes immigrantes sur son territoire.

Le Carrefour jeunesse-emploi du Témiscamingue dévoile un portrait en matière d’attraction et d’établissement durable des personnes immigrantes sur son territoire.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Quels sont les besoins?

L’étude démontre que le territoire pourrait en faire davantage pour faciliter l’intégration des immigrants, notamment en fournissant de l'aide dans les démarches administratives.

C’est quand même lourd, les démarches au niveau administratif, donc ils auraient besoin d’un peu plus d’accompagnement par une personne autorisée, explique la directrice générale du CJET, Hélène Nickner.

La directrice générale du Carrefour jeunesse-emploi du Témiscamingue (CJET) Hélène Nickner et l'agente de projet multiculturel, Edith Kpodékon.

La directrice générale du Carrefour jeunesse-emploi du Témiscamingue (CJET) Hélène Nickner et l'agente de projet multiculturel, Edith Kpodékon.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Au cours de la dernière année, une vaste étude a été menée auprès des personnes immigrantes, des membres de la communauté d’accueil et des acteurs du milieu.

L’accueil et l’intégration des personnes immigrantes sont des pratiques bien ancrées au Carrefour jeunesse emploi depuis plusieurs années, et sont avantageusement soulignées dans le rapport.

Une ressource de plus pour l'immigration

Pour que les constats du rapport ne soient pas tablettés, le Carrefour jeunesse emploi a embauché une agente de projet multiculturel.

Africaine d’origine, Édith Kpodékon est arrivée au Canada en janvier dernier et habite au Témiscamingue depuis février.

C’était la beauté des paysages et l’accueil des gens. C’était nos deux critères parce que les autres, il faut s’adapter au fur et à mesure, raconte-t-elle.

Le portrait a aussi démontré que le milieu n’est pas toujours prêt à outiller et à accueillir les personnes immigrantes. C’est entre autres sur cet aspect que l’agente de projet multiculturel va travailler.

D’élaborer une documentation, des outils, pour pouvoir élaborer des formations et les dispenses aux organismes du milieu et ensuite aux entreprises, ajoute Édith Kpodékon.

La même démarche de portrait de l'immigration a aussi été réalisée dans les quatre autres MRC de la région. Elle a été subventionnée par le ministère de l’Immigration, de la francisation et de l’intégration du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Immigration