•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève du CN : inquiétude au port de Thunder Bay

Une bâtisse au bord de l’eau.

Les silos ont la capacité de contenir le grain qui ne pourra être déplacé sur les cargos à la fin de la saison.

Photo : Radio-Canada / Caroline Bourdua

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La grève des 3000 chefs de train et agents de triage est suivie de près par les autorités portuaires de Thunder Bay, dans le Nord-Ouest de l’Ontario.

Tout dépendant de la durée du conflit, cet arrêt de travail pourrait avoir des conséquences sur les activités de ce port situé sur le lac Supérieur.

Habituellement, novembre est un mois très occupé, dit le PDG du port de Thunder Bay Tim Heney.

Il explique que la saison de navigation sur la voie maritime tire à sa fin et que les bateaux vont cesser de transporter du matériel tout juste après Noël.

C’est la période pendant laquelle les cargaisons de grains qui arrivent par train sont embarquées sur les bateaux, dit-il.

On voit au loin des élévateurs à grain.

Le port de Thunder Bay est le plus important sur le lac Supérieur.

Photo : Radio-Canada / Caroline Bourdua

Selon M. Heney, environ 20 pour cent du grain arrive par le CN, tandis que le reste est transporté par la compagnie ferroviaire Canadien Pacifique.

Le Canadien National a transporté en moyenne près de 80 000 tonnes métriques de grain par semaine au port de Thunder Bay en octobre et au début de novembre, selon des données publiées sur le site Internet du transporteur ferroviaire.

Des voies ferrées.

Au moins 20 pour cent du grain acheminé par rail est envoyé par le CN au port de Thunder Bay.

Photo : Radio-Canada / Caroline Bourdua

M. Heney souligne que les élévateurs à grain ont la capacité de contenir le grain qui ne pourra être déplacé sur les cargos à la fin de la saison.

Le CN transporte aussi de la potasse et du charbon.

M. Heney ignore si ces cargaisons sont toutefois touchées par la grève.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !