•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Côte-Nord serait un terreau fertile des minéraux « critiques et stratégiques »

Une affiche du projet Mason Graphite devant un terrain vague.

Le terrain sur lequel sera construite l'usine de traitement de minerai de Mason Graphite (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

La Côte-Nord fera partie des régions rencontrées par le gouvernement du Québec cet hiver pour réfléchir sur la mise en valeur des minéraux « critiques et stratégiques ». Le potentiel de développement de ces minéraux et très grand dans la région et les avis sont partagés quant aux stratégies à mettre en place pour le mettre en valeur.

Mardi, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, a annoncé une consultation sur la mise en valeur des minéraux stratégiques.

Minéraux critiques et stratégiques

Lorsque le gouvernement parle de minéraux critiques et stratégiques il entend des minéraux qui ont une importance économique et qui n’ont pas de substitut disponible commercialement. Le lithium, le nickel et le graphite en font notamment partie.

Un potentiel de nickel

Le directeur du développement industriel chez ID Manicouagan, Guy Simard, accueille l’annonce de cette réflexion avec positivisme. Le fait d’inclure la Côte-Nord, le Saguenay, d’autres régions qui ont des potentiels miniers qui pourraient être mis en valeur, je pense que c’est un très très bon début, a-t-il affirmé.

Le gouvernement a compris que le Québec peut vraiment se positionner.

Guy Simard, directeur du développement industriel chez ID Manicouagan

Des projets d’exploitation de nickel seraient sur la table dans la circonscription de Manicouagan. On a plusieurs potentiels de nickel sur le territoire. Uniquement dans l’arrière-cour de Baie-Comeau, moi j’ai deux projets potentiels, en exploration, qui pourrait être intéressants dans une perspective moyen terme, explique Guy Simard.

Carte du Québec identifiant les minéraux critiques et stratégiques qui pourraient être potentiellement exploités.

Sur la Côte-Nord, du graphite, du titane et des éléments de terres rares sont identifiés comme des minéraux critiques et stratégiques avec un potentiel d'exploitation.

Photo : Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles du gouvernement du Québec

L’enjeu du financement

L’accès au financement lors des premières phases de développement serait le principal obstacle au développement minier pense M. Simard. Le Québec et le Canada sont généralement reconnus comme une juridiction assez généreuse, assez facilitatrice pour le développement de projets miniers. Est-ce qu’on peut faire plus? J’imagine que oui, pense le M.Simard.

Le financement a notamment été un enjeu dans le projet d’exploitation du graphite dela compagnie Mason qui avait dû retarder ses travaux de construction de la mine du lac Guéret en mars dernier en raison d’un problème de financement.

Baliser cette nouvelle ruée vers l’or

Depuis cinq ans, il y a un boom de l’activité minière pour les minéraux qui sont utilisés dans l’industrie des transports électrique. Une hausse de 50 % de l’exploitation du graphite et de 789 % du lithium sont notables, comme on peut le lire dans un communiqué émis en novembre par la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine. La coalition souhaite voir l’industrie balisée, indique son porte-parole, Ugo Lapointe. Ce que nos membres, nos partenaires, disent c’est : écouter, on ne peut pas prétendre faire du transport propre au Québec, de l’électricité en transport, sans d’abord nettoyer le passif environnemental des mines, raconte le porte-parole.

Questionné sur la mine de Mason Graphite, M. Lapointe considère que le projet fait a une bonne accessibilité sociale, mais qu’il y a encore beaucoup de travail à faire d’un point de vue environnemental.

Encore aujourd’hui, il y a des mines de lithium et des mines de graphique qui génèrent des millions de tonnes de déchets miniers.

Ugo Lapointe, porte-parole, Coalition pour que le Québec ait meilleure mine

La Coalition pour que le Québec ait meilleure mine s’est alliée à des partis politiques ainsi qu'à des citoyens et des élus municipaux mardi pour mettre de l’avant des conditions pour réaliser une extraction des métaux de façon écologiquement responsable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Métaux et minerais