•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des enseignants occupent les bureaux du ministère

Pour protester contre l'abolition des commission scolaires

Des manifestants avec une banderole : « Projet de loi numéro 40 : ça ne passera pas » dans les bureaux du ministère de l'Éducation à Québec

Des enseignants ont occupé les bureaux du ministère de l'Éducation pour protester contre le projet de loi prévoyant l'abolition des commissions scolaires

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une cinquantaine d'enseignants ont occupé les bureaux du ministère de l'Éducation, à l'édifice Marie-Guyart mercredi matin.

Les manifestants membres de la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) protestaient contre le projet de loi qui prévoit l'abolition des commissions scolaires.

Ils estiment que la réforme proposée par le gouvernement Legault va changer de manière fondamentale leur travail. Le président du syndicat prédit une augmentation « du tripotage des notes ».

« On constate que le ministre cherche à rendre légal ce qu'il dénonçait quand il était dans l'opposition. Permettre à des directions d'école de modifier les résultats que donnent les enseignants à certains de leurs élèves », affirme Sylvain Mallette.

Sylvain Mallette, président de la Fédération autonome de l'enseignement, lors d'un point de presse à Québec

Sylvain Mallette, président de la Fédération autonome de l'enseignement

Photo : Radio-Canada

La FAE soutient également que le gouvernement veut permettre à des personnes qui n'ont pas mis les pieds depuis longtemps dans une classe de dire aux enseignants quelle approche pédagogique ils devront utiliser.

La Fédération va remettre au ministre 6 000 lettres signées par des professeurs qui demandent le retrait du projet de loi.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Éducation