•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Î.-P.-É. veut interdire le tabac et le vapotage jusqu'à 21 ans

Un jeune homme fume une cigarette électronique.

Le vapotage est en forte croissance chez les jeunes non-fumeurs.

Photo : La Presse canadienne / Nam Y. Huh

François Pierre Dufault

L'Île-du-Prince-Édouard va faire passer l'âge légal pour fumer du tabac et vapoter de 19 à 21 ans. Une loi à cette fin est sur le point d'être adoptée à l'Assemblée législative.

Il s'agit de la loi contre le tabagisme chez les jeunes la plus sévère au pays.

Les députés à l'Assemblée législative n'ont débattu du projet de loi 112 que pendant une heure environ avant de l'appuyer à l'unanimité en deuxième lecture, mardi soir. À moins d'un revirement de situation, la loi devrait être adoptée avant la fin de la session parlementaire d'automne.

Le projet de loi d'initiative parlementaire du député progressiste-conservateur Cory Deagle vise aussi à interdire la vente de certains produits du tabac aromatisés.

Tous les enseignants et certains directeurs d'écoles à qui j'ai parlé considèrent que [le vapotage] est devenu une épidémie dans les écoles. Je ne sais pas si les gens se rendent compte à quel point c'est grave.

Cory Deagle, député progressiste-conservateur à l'Île-du-Prince-Édouard

L'élu de la région de Montague, dans l'est de l'Île-du-Prince-Édouard, dit qu'il a rédigé son projet de loi après avoir vu les effets du vapotage sur des jeunes qu'il entraîne au hockey. Il s'inquiète aussi du taux de tabagisme chez les adolescents qui est à la hausse dans la province, alors qu'il diminue ailleurs au pays.

La Société canadienne du cancer appuie le projet de loi 112. La directrice régionale de l'organisme, Kelly Cull, estime que le vapotage chez les jeunes insulaires a pris une telle ampleur que les campagnes de sensibilisation ne suffisent plus. Il y a une culture du vapotage dans les écoles secondaires, a-t-elle déclaré devant l'Assemblée législative, mardi.

Cory Deagle pense qu'une loi plus stricte va éloigner les produits du tabac et la cigarette électronique des écoles de la province. Les jeunes obtiennent [ces produits] principalement des mains de leurs amis [un peu plus âgés] qui les achètent légalement pour eux, explique-t-il en entrevue à Radio-Canada. Ça va être plus difficile pour des jeunes de 16 ou 17 ans de trouver des personnes de 21 ans pour faire leurs achats.

Le projet de loi ne vise cependant pas la consommation de cannabis qui demeure légale à l'Île-du-Prince-Édouard à partir de l'âge de 19 ans.

Deux projets de loi importants

Le gouvernement progressiste-conservateur à Charlottetown a déposé deux autres projets de loi, mardi.

En vertu du projet de loi 29, tous les dossiers d'adoption de l'Île-du-Prince-Édouard seraient ouverts le 31 janvier 2021 à moins qu'une personne adoptée ou un parent biologique ne s'y oppose. Cette loi serait rétroactive. À l'heure actuelle, les renseignements au sujet des adoptions ne sont divulgués que si la province obtient le consentement d'une personne adoptée et de ses parents biologiques.

Enfin, le projet de loi 30 vise à donner son indépendance au Bureau du défenseur des droits des enfants. Le premier ministre Dennis King dit que le document est le résultat d'une collaboration entre les trois partis à l'Assemblée législative. Il s'agit, selon lui, d'un des plus grands accomplissements de son gouvernement minoritaire.

Le but de ce projet de loi est protéger et de promouvoir les droits des enfants, et d'assurer une surveillance indépendante des programmes et services aux enfants qui sont financés par le gouvernement.

Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard

L'ancien gouvernement libéral a créé un bureau du défenseur des droits des enfants. L'organisme n'est toutefois pas indépendant puisqu'il se rapporte directement au Conseil des ministres plutôt qu'à l'ensemble des députés, comme c'est le cas ailleurs au pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale