•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pilote d'Edmonton tente de construire un avion électrique

Scott Holmes dans un hangar de l'aéroport de Villeneuve. Il se tient à côté d'un prototype d'avion.

Le pilote d'Edmonton Scott Holmes tente de construire un avion électrique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’Edmontonien Scott Holmes et son équipe tentent de construire ce qui n'a encore jamais été fait, soit un avion électrique qui pourra voler lors d'une course internationale d'aéronefs propulsés au courant.

Avec son équipe, Team Outlaw, basée à l’aéroport de Villeneuve, près d’Edmonton, Scott Holmes souhaite remporter un prix lors de la course 2020 Air Race E.

C’est vraiment un jeu de bricolage, d’expérimentation et de conception pour tenter de réduire la traînée de l’aviation ou aller plus vite, dit Scott Holmes.

L’équipe a passé la dernière année à créer un prototype, mais donne peu de détails sur ses progrès. Lors de la course, elle affrontera des équipes aéronautiques bien mieux financées comme Rolls-Royce ou Airbus.

Alors que les budgets de leurs concurrents atteignent des millions de dollars, celui de Team Outlaw est de seulement 100 000 $.

Malgré tout, Scott Holmes se dit satisfait des progrès de son équipe jusqu’à maintenant : Nous avons un moteur électrique avec hélice, qui fait du vent, du bruit, qui fonctionne, quoi!

La ville hôtesse de la course et sa date exacte n'ont pas encore été annoncées.

Un rêve d’enfance

Ingénieur en mécanique, Scott Holmes a toujours aimé voler. Il a obtenu sa licence professionnelle à l'âge de 17 ans.

En 2016, il s’est inscrit à une course dans les airs Formula One Air Racing, qui est l’équivalent de la course automobile de Formule 1.

Ces trois dernières années, il a participé à des compétitions en Chine, en Thaïlande et aux États-Unis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Innovation technologique