•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matthew Brown invoque un délire causé par des champignons magiques

Une photo de Matthew Brown devant la Cour de Calgary.

Matthew Brown est accusé d'être entré par effraction chez une de ses professeures.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'avocat de la défense d’un homme accusé d’être entré par effraction chez une de ses professeures et de l’avoir battue avec le manche d’un balai a plaidé en cour, mardi, à Calgary, qu’il souffrait probablement de psychose et de délires causés par des champignons magiques au moment de l'attaque alléguée.

Matthew Brown, 28 ans, est accusé d’avoir violemment battu Janet Hamnett, 68 ans, une professeure de l'Université Mount Royal, le 13 janvier 2018.

Il serait entré dans sa chambre à coucher vers 4 h 30 après avoir défoncé ses portes vitrées.

Matthew Brown affirme qu'il ne se souvient pas de l’attaque.

Lors d’un témoignage la semaine dernière, il a expliqué qu’en buvant avec des amis il avait aussi consommé environ 2,5 g de champignons magiques.

Mardi, l'avocat de la défense, Sean Fagan, a questionné le responsable de la section de pharmacologie et de toxicologie du département des drogues et des poisons de Services de Santé Alberta, le Dr Mark Yarema.

Ce dernier a dit à la Cour que Matthew Brown aurait plutôt consommé 4,5 g de champignons magiques et qu’il était d’avis que ce dernier avait perdu le contact avec la réalité la nuit de l'attaque.

À mon avis, il a probablement vécu un épisode de délire où il ignorait ce qui l'entourait et où il a pu avoir des hallucinations, a déclaré Mark Yarema.

Il a fait valoir qu’une personne atteinte de délire est consciente, mais n’a aucun contrôle sur la réalité. Il a aussi expliqué que les champignons magiques contiennent du psilocybe, un produit qui modifie le jugement et la capacité de reconnaître la différence entre le bien et le mal.

La défense tente de prouver que Matthew Brown était si drogué qu’il ne comprenait pas ses gestes au moment de l’attaque.

Matthew Brown étudiait à l’Université Mount Royal, où il jouait dans l’équipe de hockey depuis 2012. Il a joué dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec pour les Wildcats de Moncton entre 2008 et 2010.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Crimes et délits