•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kevin Vickers compte être candidat pour la partielle dans Baie-de-Shediac-Dieppe

Kevin Vickers, souriant, entouré de militants le 11 mai 2019, à Miramichi, au Nouveau-Brunswick.

Le chef libéral Kevin Vickers dit avoir « très hâte » de faire son entrée à l'Assemblée législative.

Photo : Radio-Canada / CBC / Hadeel Ibrahim

Radio-Canada

Le chef du Parti libéral du Nouveau-Brunswick, Kevin Vickers, sera candidat dans la circonscription de Baie-de-Shediac-Dieppe, vacante depuis la démission de son prédécesseur, l'ancien premier ministre Brian Gallant.

Il en a fait l'annonce lors de l'émission radiophonique La matinale d'ICI PREMIÈRE.

Des élections partielles doivent avoir lieu dans cette circonscription et dans celle de l'ancien ministre conservateur Greg Thompson au plus tard le printemps prochain, a récemment fait savoir le premier ministre Blaine Higgs.

La circonscription de Sainte-Croix est vacante depuis le décès du ministre Thompson.

Kevin Vickers est chef du Parti libéral depuis le mois d'avril dernier. Il a remplacé Brian Gallant qui a dû céder le pouvoir aux progressistes-conservateurs lorsque son gouvernement a été défait lors d'un vote en Chambre, en novembre dernier. Il avait tenté de gouverner pendant quelques semaines même si les libéraux avaient obtenu un siège de moins que les conservateurs aux élections de septembre 2018.

Brian Gallant a démissionné de son poste de député, dans Baie-de-Shediac, en septembre dernier.

En entrevue à La matinale, Kevin Vickers a dit avoir « très hâte » de faire son entrée à l'Assemblée législative pour obliger le gouvernement minoritaire de Blaine Higgs à être plus redevable envers la population.

Ce qui s’est passé hier dans le discours du Trône est horrible pour la province et je suis prêt à prendre le taureau par les cornes et faire le nécessaire pour améliorer notre économie, a-t-il déclaré.

Il a dénoncé le discours du Trône de mardi, à Fredericton, en soulignant qu'il ne faisait aucune mention des gens qui sont les plus vulnérables, des gens qui sont sans abri, des personnes âgées et aussi pas un seul mot de la région du nord du Nouveau-Brunswick ni des régions rurales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale