•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jocelyn Blondin pourrait quitter la présidence du Comité consultatif d’urbanisme

Le conseiller du district du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau, Jocelyn Blondin, répond aux questions des journalistes.

Le conseiller municipal du district du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau, Jocelyn Blondin (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’élu municipal du district du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau, Jocelyn Blondin, pourrait quitter la présidence du Comité consultatif d’urbanisme (CCU) si le conseil vote pour que des experts en patrimoine et en urbanisme y siègent.

Les élus gatinois ont discuté, mardi après-midi, de la mise sur pied d’un conseil local du patrimoine (CLP).

Dans le cadre de ces échanges, la conseillère du district d’Aylmer, Audrey Bureau, a proposé de changer la composition du CCU afin que deux sièges réservés à des citoyens soient désormais attribués à des experts en urbanisme.

Qui plus est, le CCU agirait comme CLP lors de dossiers ayant trait au patrimoine. Deux autres experts, qui n'auraient pas le droit de vote, se grefferaient aussi au comité dans ces situations.

Cette disposition dérange M. Blondin. J’ai besoin de l’opinion des citoyens lorsqu’on présente une demande de dérogation, de rénovation, ou de quoi que ce soit, a-t-il martelé, mardi.

La place des citoyens, on la perd de plus en plus, et moi, je ne peux pas accepter ça.

Jocelyn Blondin, conseiller municipal du district du Manoir-des-Trembles-Val-Tétreau à la Ville de Gatineau

À l’heure actuelle, le CCU est composé de trois élus et de sept citoyens. Les deux experts viendraient remplacer deux sièges occupés par des citoyens.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin pense non seulement que les citoyens ont toute la place nécessaire au sein des instances municipales, mais il croit qu’il faut également entendre la voix de spécialistes dans des cas complexes d’urbanisme, par exemple.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de GatineauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau (archives).

Photo : Radio-Canada

Le CCU, c’est un comité relativement technique qui évalue des projets. Les citoyens vont encore avoir la majorité, a-t-il noté. Je pense que c’est une bonne idée d’avoir de l’expertise supplémentaire en matière d’urbanisme. L’urbanisme, ce n’est pas une science exacte.

La conseillère Bureau avait demandé, au début de 2018, la création d’un CLP alors qu’un promoteur immobilier tentait de faire construire des condos dans le secteur d’Aylmer.

Sur l'ensemble des comités et commissions de la Ville de Gatineau, il y a à la fois des experts, des organismes qui ont une expertise, et des citoyens, a rappelé Mme Bureau. Je crois que d'avoir des experts et des citoyens autour de la même table, ça ne peut qu'enrichir la discussion.

Audrey Bureau s'adresse à un citoyen lors d'une séance du conseil municipal. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La conseillère municipale du district d'Aylmer, Audrey Bureau (archives).

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

La recommandation sur la création d’un CLP a été adoptée à majorité lors du caucus préparatoire des élus, mardi. Le conseil devra cependant voter officiellement sur la question lors de sa prochaine réunion le 10 décembre. Le conseiller Blondin attend l'issue du vote avant de prendre une décision.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale