•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ONU : le Canada appuie une résolution pour le droit des Palestiniens à l’autodétermination

Justin Trudeau prononce un discours devant l'Assemblée générale des Nations unies.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a prononcé un discours lors de la 73e Assemblée générale des Nations unies, le 24 septembre 2018, à New York.

Photo : Reuters / Carlo Allegri

Radio-Canada

Le Canada a voté mardi à l'ONU une résolution affirmant le droit des Palestiniens à l'autodétermination. Un vote qui semble marquer un changement dans la position du Canada à l'égard de la question palestinienne à l'ONU.

Depuis l’arrivée de Stephen Harper au pouvoir en 2006, le Canada a refusé d’appuyer sensiblement la même résolution 14 fois consécutives.

Le vote du Canada survient le lendemain de la déclaration du secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, affirmant que les colonies israéliennes en Cisjordanie n’étaient pas contraires au droit international.

Israël, les États-Unis et cinq nations du Pacifique, qui dépendent fortement de l'aide américaine, dont les îles Marshall, Nauru et les États fédérés de Micronésie, ont voté contre la résolution présentée mardi.

Un responsable d'Affaires mondiales Canada s'exprimant sous couvert de l’anonymat a indiqué à CBC que ce vote exprime le désaccord du Canada avec les déclarations de M. Pompeo.

Le responsable a ajouté que le vote reflétait les principes fondamentaux du Canada sur le conflit israélo-palestinien, qui comprenait l’adoption d’une solution prévoyant la création de deux États avec des frontières viables pour les deux peuples.

Le texte de la résolution souligne l'urgence de mettre fin sans délai à l'occupation israélienne qui a commencé en 1967 et appelle tous les États à continuer à soutenir et à aider le peuple palestinien à réaliser rapidement son droit à l'autodétermination.

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) a condamné le vote dans un communiqué.

L'appui du Canada à la résolution représente une rupture radicale avec sa politique des 10 dernières années d'opposition de principe aux résolutions de l'ONU qui condamnent Israël, lit-on dans le communiqué.

Ce changement de la position canadienne a été bien accueilli par l’organisme Les Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient.

Le gouvernement libéral a changé de position par rapport aux années précédentes. Cela pourrait être une gifle pour le gouvernement Trump, a déclaré Mirando Gallo, membre de l'organisme, faisant référence aux déclarations de M. Pompeo.

Avec les informations de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Politique fédérale

Politique