•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un passage pour piétons dangereux, selon des étudiants de l’UQTR

Une personne qui tente de traverser la rue.

Les étudiants ont du mal à traverser à ce passage piétonnier, car de nombreux automobilistes ne leur cèdent pas le passage.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des étudiants de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) ont lancé une pétition afin que le passage pour piétons situé sur la rue Sainte-Marguerite soit plus sécuritaire.

Malgré la présence d'un panneau de signalisation qui indique l'emplacement du passage pour piétons, de nombreux automobilistes omettent de s’arrêter, selon ces étudiants.

Pourtant, depuis mai 2018, la nouvelle loi oblige les automobilistes à s’arrêter à un passage pour piétons si la personne manifeste son intention de traverser la voie.

Les étudiants signataires de la pétition réclament que les autorités mettent en place des mesures additionnelles pour assurer leur sécurité à ce passage pour piétons situé près de la côte qui mène à l'UQTR.

Le fait que les automobilistes ne respectent pas la priorité au passage pour piétons rend la traversée dangereuse, selon les étudiants. Certains indiquent qu’ils doivent attendre trop longtemps avant de se rendre de l’autre côté de la rue. De plus, des automobilistes les klaxonnent parfois.

Deux étudiantes dans la rue et une voiture sur le passage pour piétons.

Peu de véhicules se sont arrêtés pour laisser les étudiantes traverser la voie, lors de notre passage à cet endroit.

Photo : Radio-Canada

On aimerait ça que la traverse soit plus sécuritaire, en mettant des panneaux d'arrêt ou des panneaux qui s'illuminent pour vraiment dire qu'on a la priorité, peut-être un dos-d'âne pour faire ralentir les gens, parce qu’ils passent vraiment vite, explique l’étudiante de l’UQTR Véronique Primeau. La limite est de 50 km/h mais les gens peuvent aller jusqu'à 70, 80 km/h.

Lundi soir, 400 personnes avaient signé la pétition qui est en ligne sur le site change.org.

D’après les informations d’Alexandre Lepoutre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Prévention et sécurité