•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boucar Diouf et Colombe Saint-Pierre récompensés par l’Assemblée nationale

Quatre personnes assises côte à côte sur des chaises au Salon rouge de l'Assemblée nationale.

Colombe Saint-Pierre, Gilles Kègle, Pénélope Guay et Boucar Diouf ont reçu la médaille d'honneur de l'Assemblée nationale lors d'une cérémonie qui a eu lieu au salon Rouge, mardi après-midi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Deux personnalités marquantes du Bas-Saint-Laurent ont été honorées à Québec mardi après-midi. L'humoriste Boucar Diouf et la chef cuisinière Colombe Saint-Pierre ont reçu la Médaille d'honneur de l'Assemblée nationale lors d’une cérémonie où leur parcours a été salué par plusieurs élus.

Chaque année, cette récompense est remise par un comité formé de députés de tous les groupes parlementaires.

Lors de la remise des médailles, les élus qui ont pris la parole ont souligné le talent de Boucar Diouf pour les mots qui suscitent la réflexion. Ce qui impressionne le plus dans votre parcours, c’est votre histoire d’amour qui se poursuit depuis presque 30 ans avec les Québécoises et les Québécois, a mentionné le président de l’Assemblée nationale, François Paradis.

Cette histoire d’amour tient à une chose bien particulière : un miroir avec lequel vous reflétez avec humour et doigté nos travers, nos coutumes, notre façon d’être. Rire et réfléchir, voilà ce que nous propose ce miroir.

François Paradis, président de l'Assemblée nationale

Que ce soit par votre contribution à l’avancement de la science, à la langue française, aux réflexions sociologiques que vous avez favorisées ou au rapprochement des différentes cultures grâce à vos propos, votre apport à la collectivité du Québec est plus qu’exceptionnel, a ajouté le chef de l’opposition officielle, Pierre Arcand.

La chef du restaurant Chez Saint-Pierre a quant à elle été remerciée pour sa cuisine qui plaide en faveur de l’autonomie alimentaire et de l’accessibilité aux produits du terroir.

Pour vous, l’alimentation devient un marqueur identitaire qu’on a tout avantage à partager et à faire découvrir, a souligné le député de Rimouski, Harold LeBel. Vous êtes une merveilleuse porte-parole pour les produits artisanaux et les restaurateurs locaux.

Ta cuisine nous fait méditer sur la relation d’un peuple avec ce qu’on cultive, ce qu’on cueille, ce qu’on protège, ce qu’on pêche et ce qu’on mange, a dit la porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé.

Vous nous mettez au défi de politiser nos assiettes, de faire de l’alimentation un véritable projet de société.

Manon Massé, porte-parole de Québec solidaire

Deux autres québécois ont également été honorés lors de cette cérémonie. Il s’agit de Pénélope Guay, la fondatrice de la Maison communautaire Missinak, destinée aux femmes autochtones, et de Gilles Kègle, dont la fondation vient en aide aux plus démunis.

À la fin de la cérémonie, Boucar Diouf s’est adressé aux gens présents dans le salon rouge pour les remercier, au nom des quatre récipiendaires de la médaille d’honneur de l’Assemblée nationale. Il en a profité pour souligner le rôle de la langue dans l’identité québécoise. Si aujourd’hui nous sommes une exception culturelle en Amérique, on doit ça au pilier central de cette maison qu’est la langue. Célébrons nos différents accents au lieu de mettre l’accent sur nos différences, a lancé l’humoriste.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Société