•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les formations de l’UQAT sur les enjeux autochtones prisées ailleurs au Québec

Janet Mark est assise à son bureau.

Janet Mark, la coordonnatrice des dossiers autochtones au Service de la formation continue de l’UQAT, constate que les demandes de formation se font de plus en plus nombreuses depuis le mois de janvier.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Thomas Deshaies

Les formations sur les enjeux autochtones du Service de la formation continue de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue sont réclamées par de plus en plus d’organismes et d’entreprises à l'extérieur de la région.

C’est du moins ce que constate la coordonnatrice des dossiers autochtones au Service de la formation continue de l’UQAT, Janet Mark, qui est de retour à son poste depuis janvier, après avoir œuvré pour la commission Viens.

J’étais toute seule avant à la formation continue, et on est rendues trois professionnelles, puis on est très occupées toutes les trois, rapporte-t-elle.

Dans les derniers mois, les requêtes provenant notamment des services publics se font de plus en plus nombreuses, se réjouit Janet Mark.

Ce qui est différent depuis mon retour, c’est que les demandes qu’on reçoit viennent de ministères et d’organisations qui touchent le Québec au grand complet.

Janet Mark, coordonnatrice des dossiers autochtones au Service de la formation continue de l'UQAT

L’expertise développée par l’équipe de l’UQAT rayonne donc bien au-delà des frontières régionales.

Une formation pour 500 procureurs du DPCP

Les 6 et 7 novembre derniers, à Québec puis à Montréal, Janet Mark a offert une formation à 500 procureurs du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

Mme Mark se réjouit de l’ouverture des décideurs du DPCP. Il y a un besoin de former les gens puis, au niveau du DPCP, je sentais que c’était important pour eux d’offrir une formation, souligne-t-elle.

Le Groupe de recherche et d’interventions psychosociales en milieu autochtone (GRIPMA) et Femmes autochtones du Québec participaient également à cette activité de sensibilisation des procureurs aux enjeux autochtones.

Le Service de formation continue de l’UQAT a formé jusqu’à présent plus de 5000 personnes issues d’une soixantaine d’entreprises et d’organismes sur les questions autochtones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Autochtones