•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des producteurs de grains ontariens et québécois victimes de la grève du CN

Un train du Canadian National.

La grève du CN aura des répercussions sur le transport du propane au pays.

Photo : Brent Lewin/Bloomberg

Radio-Canada

La grève des employés du Canadien National (CN) aura des répercussions sur les producteurs de grains du pays, notamment en Ontario et au Québec. La livraison de propane est interrompue, ce qui survient à un moment particulièrement critique pour les producteurs de maïs.

Michaël Henrard, un agriculteur de la région de Pendleton dans l'Est ontarien, affirme qu’il n’y aura plus de propane pour alimenter les séchoirs à maïs.

Le maïs doit être absolument séché avant d’être [entreposé], ce qui nécessite du propane. Certains ont des séchoirs au gaz naturel, eux peuvent continuer, mais nous, on n’a pas d’autres alternatives, a-t-il fait remarquer, en entrevue au Téléjournal Ottawa-Gatineau.

M. Henrard a ajouté que la récolte doit être mise sur pause, le temps de recevoir du propane.

Le maïs est encore dans le champ, alors toutes les journées qu’on perd aujourd’hui, on va peut-être être capables de les faire, mais ça risque d’être froid, avec de la neige, du verglas. C’est un gros risque d’attendre, ça arrête toute notre opération, a-t-il illustré.

Le producteur de grains Michaël Henrard.

Michaël Henrard demande au gouvernement d'agir pour aider les producteurs de grains à s'approvisionner en propane.

Photo : Radio-Canada

Des agriculteurs interpellent le fédéral

Le groupe des Producteurs de grains du Québec a d’ailleurs écrit une lettre au premier ministre Justin Trudeau pour réclamer des solutions et des actions sur cette question très urgente.

Les producteurs de maïs sont au cœur d'une des récoltes les plus humides et les plus difficiles depuis des décennies. Actuellement, la majorité du maïs est encore dans les champs et la récolte progresse très lentement, peut-on lire dans la lettre.

Le maïs récolté cette année est très humide et nécessite un temps de séchage beaucoup plus long pour pouvoir être entreposé en toute sécurité.

Lettre des Producteurs de grains du Québec

L’Association canadienne du propane (ACP) demande aussi au gouvernement fédéral d’agir pour régler la situation.

Le transport ferroviaire est extrêmement important pour l’économie, l’industrie du propane et les Canadiens qui dépendent quotidiennement du propane pour leur maison, leur entreprise, leur exploitation agricole ou leur flotte de véhicules, a expliqué la présidente-directrice générale de l’ACP, Nathalie St-Pierre, par communiqué.

Une année difficile pour les agriculteurs de l’Est ontarien

Michaël Henrard a fait remarquer que cette année a été particulièrement difficile pour les producteurs de l’Est ontarien. Certains n'ont pas encore terminé la récolte, alors que les premières neiges sont déjà tombées.

On a eu un printemps difficile, un été sec, un automne tard, la neige et le froid dans les dernières semaines. Ce n’est pas idéal, a souligné M. Henrard.

2019 a été exceptionnellement mauvais!

Michaël Henrard, agriculteur

Il aimerait que des mesures soient prises pour que la livraison de propane se poursuive au pays.

On ne contrôle pas la nature, ça, on ne peut pas le changer [...], mais c’est certain qu’il faudrait de la pression pour que ça bouge et ne pas arrêter les opérations à cause d’un conflit qu’on n'a rien à voir avec, a-t-il conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Agriculture