•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ulysse, le spécialiste du voyage qui vend du rêve depuis 40 ans

Plusieurs livres posés sur une table, dont des guides pour le Japon, Mexico et l'île Victoria, ainsi qu'un guide des randonnées en Amérique du Nord.

Quelques-uns des plus récents livres de voyage d'Ulysse, la maison d'édition qui fêtera bientôt ses 40 ans.

Photo : Radio-Canada / Catherine Contant

Radio-Canada

Heureux qui, comme Ulysse, roule sa bosse depuis bientôt 40 ans. Il y a quatre décennies, quatre ingénieurs de formation – dont deux étudiants en administration – se réunissaient pour dénicher une idée d’entreprise. Leur point commun? L’amour du voyage. Ils ont ainsi ouvert une librairie spécialisée en cartes et en guides de voyage, et rapidement se sont mis à publier leurs propres guides.

Leurs aventures ont commencé avec un guide sur le Costa Rica. Ils avaient constaté que le Québec développait un intérêt pour ce pays d’Amérique latine, mais qu’il ne se trouvait pas de documentation sur le sujet.

En fait, il ne se faisait pour ainsi dire que très peu de guides de voyage dans la Belle Province, d’après Daniel Desjardins, cofondateur d’Ulysse. La documentation était difficile à trouver au Québec, explique-t-il, en entrevue avec Catherine Richer, de l’émission Le 15-18.

Se renouveler

On répète que l’industrie du livre est en difficulté, mais Ulysse se porte bien. Au sein de la maison d’édition, on multiplie les efforts pour se renouveler, répondre aux besoins des gens, et rester pertinents.

Aujourd’hui, on travaille beaucoup dans l’inspiration. On publie de beaux livres, sur des thèmes variés. Récemment, [on a travaillé] sur les voyages spirituels, la route des vins, la randonnée en Amérique du Nord, le voyage à moto..., illustre Daniel Desjardins.

Ce qu’on veut : faire rêver les gens avec des destinations ou des thématiques plus inusitées, en gardant en tête que le rêve doit demeurer réalisable.

Voyage et environnement

Les effets du dérèglement climatique, l’empreinte écologique et le surtourisme sont des enjeux qui inquiètent de nombreuses personnes, et l’équipe d’Ulysse en est bien consciente.

On essaie de suggérer des approches écologiques. On parle toujours des transports en commun, de possibilités de réduire son empreinte écologique, d’encourager le commerce local... Ça, ça a toujours été un de nos crédos, de ne pas aller vers les multinationales, assure Daniel Desjardins.

Ulysse s’est aussi lancé dans la publication de livres qui incitent à découvrir le monde sans trop polluer, comme en voyageant à vélo ou à pied.

Ce sont des projets qui vont mettre de l’avant des gens qui préservent l’environnement, des façons de voyager qui diminuent l’empreinte écologique. Ça, je pense que de ce côté-là, il y a de l’avenir, croit le cofondateur d’Ulysse.

Abordant le surtourisme, il se désole cependant que les touristes veuillent trop souvent visiter les mêmes endroits.

On délaisse des choses qui sont en apparence secondaires, mais qui peuvent être tellement intéressantes, tellement charmantes, déplore-t-il. C’est pourquoi il dit que les guides Ulysse essaient de mettre de l’avant des endroits « qui permettent de vivre des expériences peut-être plus authentiques, et peut-être plus tranquilles. »

C’est vraiment ce à quoi aspirent beaucoup de nos lecteurs, de se retrouver en dehors des foules, en dehors des sentiers battus.

Daniel Desjardins, cofondateur d'Ulysse

L’éditeur mise aussi sur la proximité. C’est pourquoi ce printemps, alors qu’Ulysse sera officiellement quarantenaire, on publiera des guides pour Charlevoix, Tadoussac et la Côte-Nord.

Il y a des trésors qui sont près de chez nous, insiste Daniel Desjardins.

Les livres et publications de la maison d’édition Ulysse seront exposés au Salon du livre de Montréal, qui se déroule du 20 au 25 novembre 2019.

Avec les informations de Catherine Richer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Livres

Arts