•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cofondateur de Wikipédia lance un réseau social sans pub ni vente de données

Jimmy Wales avec un microphone.

Il y a actuellement une liste d’attente pour s’inscrire à WT:Social étant donné la forte demande. Il est cependant possible de prendre un abonnement payant pour sauter la file d’attente et contribuer au financement du réseau social.

Photo : Getty Images / Jemal Countess

Radio-Canada

Un réseau social axé sur le partage de nouvelles, la discussion et la protection de la vie privée est ce que souhaitait créer le cofondateur de Wikipédia, Jimmy Wales, en lançant, au début du mois, WT:Social.

La plateforme permet aux gens de partager des liens vers des articles et de discuter de ceux-ci sur un fil d’actualité semblable à celui de Facebook. Elle a déjà attiré plus de 160 000 membres, et Jimmy Wales espère en attirer des dizaines – voire des centaines – de millions de plus.

Le cofondateur de l’encyclopédie libre a expliqué en entrevue au Financial Times que le but de WT:Social était de prioriser le contenu de qualité et de contrer les pièges à clics (clickbait). C’est pour cette raison que les publications les plus récentes, et non celles qui ont le plus d’engagement, apparaissent en premier.

Le modèle d’affaires des entreprises de médias sociaux, de la pure publicité, est problématique. Ça fait en sorte que le grand gagnant est le contenu de basse qualité, estime-t-il. 

WT:Social ne diffusera donc aucune publicité et sera entièrement financé par des dons. La plateforme dit aussi qu’elle ne vendrait pas les données de ses membres.

Le logo de WT:Social.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le logo de WT:Social.

Photo : Twitter / @jimmy_wales

Le réseau social a aussi des SubWikis, qui sont, en quelque sorte, l’équivalent des groupes Facebook. Ces sections publiques sont chacune axées sur différents centres d’intérêt, et les gens peuvent s’y joindre s’ils le désirent.

Il y a actuellement une liste d’attente pour s’inscrire à WT:Social, étant donné la forte demande. Il est cependant possible de prendre un abonnement payant (12 $ par mois ou 100 $ par année) pour sauter la file d’attente et contribuer au financement du réseau social. Inviter des amis à se joindre au site peut aussi accélérer le processus.

Des caractéristiques de Wikipédia

WT:Social est en quelque sorte un dérivé de WikiTribune, un site d'information lancé par Jimmy Wales en 2017. Celui-ci vise à résister à la prolifération de fausses nouvelles grâce à des journalistes de profession qui travaillent en collaboration avec des journalistes citoyens et citoyennes pour vérifier des faits. Le projet n’a pas eu le succès escompté, et les journalistes qui devaient en assurer le succès ont été licenciés.

Jimmy Wales compte toutefois intégrer certaines des caractéristiques de WikiTribune et de Wikipédia à WT:Social, notamment en permettant à la communauté de modifier des titres d’articles pour qu’ils soient plus justes, ou carrément de supprimer des publications.

Presque tout ce qui se trouve sur la plateforme peut être modifié. Ça incite les gens à adopter un bon comportement parce que s’ils disent quelque chose d’odieux, ce sera supprimé, dit Jimmy Wales. 

C’est une approche qui a fonctionné pour Wikipédia jusqu’à maintenant. Reste à voir si elle sera aussi efficace pour un réseau social.

Avec les informations de The Financial Times, BBC, et The Next Web

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Réseaux sociaux

Techno