•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'annulation de contrats d'énergie verte a coûté 231 M$ à l'Ontario

Une éolienne et une grue derrière une grange.

La construction des éoliennes du parc White Pines était commencée lorsque le gouvernement a mis un terme au projet.

Photo : La Presse canadienne / Lars Hagberg

Julie-Anne Lamoureux

Le gouvernement Ford a dépensé 231 millions de dollars l'année dernière pour annuler environ 750 contrats d'énergie verte, dont celui du parc éolien White Pines dans le comté de Prince Edward.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de l'Ontario en a fait l'annonce après avoir épluché les comptes publics du gouvernement. Le montant de 231 millions de dollars se retrouvait dans la catégorie autres transactions.

Le ministre associé de l'Énergie, Bill Walker.

Le ministre associé de l'Énergie, Bill Walker

Photo : Radio-Canada

Le ministre associé de l'Énergie, Bill Walker, n'a pas nié ce chiffre et a expliqué que l'annulation de ces contrats était nécessaire, puisque l'Ontario est en situation de surplus d'électricité. Il blâme l'ancien gouvernement libéral pour la signature de ces contrats en premier lieu.

Nous n'avions pas besoin de cette électricité. Nous n'aurions pas dû aller de l'avant avec ces contrats, parce que nous avons un surplus d'électricité.

Bill Walker, ministre associé de l'Énergie

Le NPD croit au contraire que ces infrastructures auraient permis de contribuer à la production d'électricité à long terme, surtout en raison de la crise climatique.

Les gens vont recevoir des factures d'électricité plus élevées [...]. On a une crise du climat et on aura moins d'électricité renouvelable pour la gérer. [...] C'est totalement irresponsable de leur part. [...] 231 millions, ce n'est pas le montant final. Ça pourrait être plus élevé.

Peter Tabuns, porte-parole en matière d'Énergie du NPD

Priorité du gouvernement

L'annulation du projet de parc éolien White Pines, dont la construction avait commencé, est l'une des premières mesures que le gouvernement a prises en arrivant au pouvoir. Les progressistes-conservateurs avaient fait campagne sur l'annulation de projets comme celui-là.

Le parc, qui est en cours de démantèlement, se trouve dans la circonscription de la Baie de Quinte que représente le ministre des Services à l'enfance et des Services sociaux et communautaires, Todd Smith.

Les résidents du comté de Prince Edward se battaient contre ce projet depuis le début. Ils n'en voulaient pas. La Municipalité n'en voulait pas.

Todd Smith, ministre des Services à l'enfance et des Services sociaux et communautaires

Le ministre associé a indiqué mardi que les contribuables paieraient la note par l'intermédiaire de leurs impôts et non de leurs factures d'électricité. Les conservateurs veulent éviter que les factures n'augmentent.

Le souvenir des centrales au gaz

Pour le NPD, il s'agit d'un moment Kathleen Wynne. L'opposition officielle rappelle que l'annulation des centrales au gaz de Mississauga et d'Oakville sous le gouvernement libéral de Dalton McGuinty puis sous celui de Kathleen Wynne, avait créé des remous similaires.

La vérificatrice générale avait estimé le coût de l'annulation de ces projets à un milliard de dollars, et les débats entourant cette question avaient monopolisé les discussions à Queen's Park durant des années.

Quand tu commences à annuler des contrats, tu commences à accumuler des coûts.

Peter Tabuns, porte-parole en matière d'Énergie du NPD

L'opposition néo-démocrate accuse ainsi les progressistes-conservateurs de gaspiller l'argent public.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique provinciale