•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

René Kègle cité à procès pour le meurtre de Jean-Christophe Gilbert

Photo de profil Facebook de René Kègle

René Kègle fait face à une série d'accusations, dont trois accusations de meurtre.

Photo : Facebook

Radio-Canada

René Kègle a été cité à procès pour le meurtre de Jean-Christophe Gilbert, dont le corps a été retrouvé en octobre 2018 dans une voiture incendiée à Trois-Rivières.

L'enquête préliminaire sur le meurtre particulièrement violent de ce père de deux fillettes s'est terminée lundi au palais de justice de Trois-Rivières.

La dernière témoin, la biologiste du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale Maria Fiorello, a été appelée à la barre.

L’experte qui a analysé les scènes de crimes dans ce dossier n’avait pu être entendue en même temps que les autres témoins en raison de son horaire chargé.

L’accusé, René Kègle, a assisté aux audiences par visioconférence depuis la prison où il est détenu.

Retour en cour en décembre

René Kègle sera de retour en cour en décembre pour fixer la date et le lieu des procès sur les meurtres de Jean-Christophe Gilbert et d’Ophélie Martin-Cyr.

Jean-Christophe Gilbert, 24 ans, de Massueville en Montérégie, serait la première victime de cette cavale meurtrière qui s’est terminée avec la mort d’Ophélie Martin-Cyr, 19 ans, dans un champ de Yamachiche le 10 octobre 2018.

Il aurait été tué quelques jours plus tôt. Mais il avait fallu attendre plusieurs semaines après la découverte de la voiture incendiée pour l’identifier.

L’enquête préliminaire de René Kègle en lien avec le meurtre Steve Lamy doit avoir lieu en décembre. Celle pour le meurtre d’Ophélie Martin-Cyr et la tentative de meurtre à l’endroit d’une autre jeune femme s’est tenue en juin dernier.

Avec les informations d'Amélie Desmarais

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Mauricie et Centre du Québec

Procès et poursuites