•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Caisse de dépôt et placement nomme un nouveau chef des placements privés

Image du logo sur l'immeuble de l'institution

La Caisse de dépôt et placement du Québec

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

La Caisse de dépôt et placement du Québec a annoncé lundi la nomination de Charles Émond au nouveau poste de premier vice-président au Québec et chef des placements privés et de la planification stratégique.

Le bas de laine des Québécois a annoncé la nomination de M. Émond en même temps que le départ de Stéphane Etroy, qui était jusque-là premier vice-président et chef des placements privés hors Québec, et qui quitte son poste afin de passer plus de temps avec sa jeune famille à Londres.

Établi dans la capitale britannique, M. Etroy avait obtenu au dernier exercice une rémunération globale d'environ 4,4 millions de dollars, la plus élevée de l'institution cette année-là. Le président et chef de la direction de la Caisse, Michael Sabia, avait pour sa part vu sa rémunération globale s'établir à 3,87 millions de dollars pour la même période.

Le nouveau poste de M. Émond prévoit la supervision de l'ensemble des activités de placements privés au Québec et à l'international. Selon la Caisse, ce regroupement lui permettra de tirer pleinement avantage des expertises développées par ses équipes au fil des ans, en plus de faciliter l'échange de meilleures pratiques.

La mise en commun des réseaux et des équipes permettra en outre d'établir davantage d'occasions de croissance, avec de nouvelles possibilités de maillage et un accès élargi à différentes expertises spécialisées, a fait valoir la Caisse.

Le gestionnaire de fonds des régimes de retraite et d'assurance publics et parapublics a souligné que M. Émond possédait une solide expertise dans la réalisation de transactions complexes et la gestion des relations avec les partenaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Investissement

Économie