•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d'élections en vue à Fredericton alors que s'ouvre une nouvelle session parlementaire

Le bâtiment de l'Assemblée législative à Fredericton, avec le drapeau du Nouveau-Brunswick.

Une nouvelle session de l'Assemblée législative s'ouvre, mardi après-midi, à Fredericton.

Photo : Radio-Canada / Catherine Allard

Radio-Canada

Les députés néo-brunswickois sont de retour à l'Assemblée législative, mardi à 13 h à Fredericton, pour une nouvelle session parlementaire. Le gouvernement minoritaire de Blaine Higgs conserve, pour le moment, le soutien de l'Assemblée législative. La santé et l’économie sont en tête des priorités pour de nombreux députés.

Les députés libéraux le disent ouvertement : ils ne souhaitent pas de nouvelles élections à court terme.

Ils veulent collaborer dans la mesure du possible avec le gouvernement de Blaine Higgs.

Étant donné que c’est juste un an qui se passe depuis la dernière élection, je pense qu’il faut faire de notre mieux pour collaborer et s’assurer que le gouvernement fonctionne, explique Kevin Vickers, chef du Parti libéral.

David Coon, député du Parti vert, veut lui aussi travailler avec le gouvernement Higgs, même si l'esprit de collaboration n’a pas toujours été présent lors de la dernière session, selon lui.

Tout est possible avec moi, s’il y a des priorités qui vont augmenter le bien-être des Néo-Brunswickois et des Néo-Brunswickoises qui existent dans le discours du Trône et dans le budget, avance-t-il.

En ce qui concerne Kris Austin, chef de l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, son soutien au gouvernement Higgs sera renouvelé au cas par cas.

Une loyauté conditionnelle qui n’inquiète pas le vice-premier ministre, Robert Gauvin.

Bien moi, personnellement, quand je prends des décisions, je ne consulte pas d’autres partis, lance-t-il.

La santé

Plusieurs projets de loi seront présentés au cours de cette nouvelle session, mardi après-midi, comme celui controversé sur les vaccins obligatoires dans les écoles.

Si l’amélioration des soins de santé est une priorité pour tous les partis politiques, les solutions proposées, elles, sont bien différentes d'un parti à l'autre.

Les verts souhaitent mettre l’accent sur l’accès aux soins de santé.

Il s'agit aussi de l’une des priorités énoncées par le gouvernement Higgs, il y a déjà un an.

L’Alliance des gens, elle, souhaite un projet de loi pour élargir le rôle des professionnels de la santé, principalement les infirmières et les pharmaciens.

L’économie

Pour de nombreux députés, l’autre priorité de cette session parlementaire doit être l’économie.

On fait face à une crise au niveau économique, donc c’est certain qu’on s’attend à beaucoup. Il faut s’assurer d’avoir des mesures qui pourront aider entre autres le nord du Nouveau-Brunswick, revendique Jean-Claude d’Amours, député pour Edmundston-Madawaska-Centre.

Après la fermeture de plusieurs entreprises dans la province - à Belledune (d'ici la fin de l'année), à Baker-Brook et à St. Stephen, notamment - la question du rôle du gouvernement dans la transition économique des régions touchées se pose.

Il faut essayer de trouver des solutions parce que des emplois comme ça, cela ne se remplace pas. Moi, ma préoccupation personnelle, c’est pour le Nord, déclare Robert Gauvin.

Le Parti vert cible, lui, la réduction de la pauvreté dans la province.

Depuis 2017, la province a vu augmenter la population des sans-abris. Le Parti vert propose entre autres de modifier les règles pour toucher l’aide sociale, afin que celle-ci soit distribuée à un plus grand nombre.

Mardi après-midi, c’est Glen Savoie, député de Saint-Jean-Est et leader parlementaire progressiste-conservateur, qui donnera le coup d’envoi de la session. Il a été choisi pour proposer l’acceptation du discours du Trône.

D'après les renseignements de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale