•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg ferme le passage à niveau du parc Lagimodière-Gaboury, jugé trop dangereux

Un chemin de fer et un panneau stop, avec à côté, un bloc de béton.

Un bloc de béton bloque le passage à niveau du parc Lagimodière-Gaboury.

Photo : Radio-Canada

Gavin Boutroy

La Ville de Winnipeg a fermé l'accès au parc Lagimodière-Gaboury du côté de la rue Notre-Dame aux piétons, aux cyclistes et aux automobilistes pour des raisons de sécurité.

En vertu de la réglementation de Transports Canada, le passage à niveau est jugé non sécuritaire. 

Le conseiller municipal de Saint-Boniface, Mathieu Allard, a été mis au courant par les fonctionnaires de la Ville vendredi que deux possibilités s'offraient à l'administration municipale pour répondre aux normes.

La Ville pouvait demander aux trains de commencer à utiliser leurs sifflets à ce passage à niveau ou alors de fermer l'accès au passage, qui est un tronçon de l’avenue Thibault.

Le choix était : est-ce que je veux entendre des sifflets de train 24 h sur 24, 7 jours sur 7 dans nord de Saint-Boniface, ou est-ce qu’on veut monter des barricades?

Mathieu Allard, conseiller municipal de Saint-Boniface

M. Allard a jugé que la fermeture du passage, avec des blocs de béton, serait le moindre mal dans cette situation, car les avertisseurs sonores des trains perturberaient davantage le quartier.

Le passage à niveau en chiffres* :

  • Accidents : 0
  • Décès : 0
  • Blessés : 0
  • Trains par jour : 2
  • Véhicules par jour : 24
  • Vitesse maximale du train (km/h) : 24
  • Vitesse maximale des véhicules (km/h) : 50

*en date du 18 mars 2019

Source : Transport Canada

Certains usagers du parc sont mécontents, dont Trevor Allen, un résident de Sage Creek.

C’est décevant, dit-il, car nous avons une poussette et, bien sûr, pour nous, c’est plus difficile que de passer simplement par-dessus les rails. J’ai vu des gens qui prennent leur élan, sautent et continuer leur course. Nous devons faire le tour. C’est un peu plus difficile que ça devrait l’être, je pense.

Radio-Canada a constaté que de nombreuses personnes à pied ou à bicyclette contournent simplement la barrière de béton érigée par la Ville.

Une mesure temporaire

Même si aucun accident n'a été signalé, la Ville dit qu'elle préfère se plier au règlement de Transports Canada. Ni la Ville ni Mathieu Allard n’ont expliqué pourquoi ces changements survenaient maintenant.

La Ville de Winnipeg soutient que c'est une mesure de précaution temporaire, le temps d’apporter les modifications nécessaires au passage.

De son côté, le conseiller principal aux Relations médias et Affaires publiques du Canadien National (CN), Alexandre Boulé, indique que le CN travaille actuellement avec la Ville pour [s'] assurer que ce passage à niveau est conforme aux normes et aux règlements en vigueur de Transports Canada .

La Ville de Winnipeg a temporairement fermé ce passage jusqu'à ce que les travaux de modernisation soient terminés, poursuit-il.

Mathieu Allard pense qu’il faudra entre autres installer un affichage lumineux avant que le passage à niveau ne puisse être rouvert.

Il dit préférer opter pour la prudence. Ce n’est pas le nombre de trains, c’est l'interaction potentielle au passage à niveau avec les cyclistes, les piétons et les véhicules où nous devons assurer un standard de sécurité.

La Ville croit que le processus de modernisation du passage à niveau pourrait prendre un an.

Avec les informations d'Amélie David

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Prévention et sécurité