•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Urgence climatique : Sherbrooke sommée de ne pas oublier son engagement

Des cheminées qui crachent de la fumée.

Plusieurs villes de la province cherchent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Photo : Radio-Canada

Charles Beaudoin

Un an après avoir signé la déclaration d'urgence climatique, la Ville de Sherbrooke a dû rendre des comptes à une quarantaine de citoyens qui se sont déplacés à l'hôtel de ville lundi soir lors de la séance du conseil municipal pour remettre en question son bilan en environnement.

Des membres des groupes environnementalistes Urgence Climatique Sherbrooke, Extinction Rebellion Sherbrooke et La planète s'invite à l'Université de Sherbrooke s'étaient par ailleurs rassemblés devant l'hôtel de ville dès 18 h afin de souligner le premier anniversaire du geste symbolique posé par la Ville et rappeler aux élus ce qu'il signifie.

Considérant l’urgence climatique, nous, on trouve que ça n’a pas agi assez vite. Ça fait cinq ans qu’on n’a pas de plan de réduction des gaz à effets de serre et le dernier plan qu’on a eu, qui s’est terminé en 2016, on n’a pas atteint nos objectifs, déplore Félix Boudreault, d'Urgence climatique Sherbrooke, dont la prise de parole devant les élus a été accompagnée de retentissants cris et applaudissements.

On a un aéroport à Sherbrooke qu’on essaye de développer, on a 720 places de stationnement qu’ils placent en plein centre-ville alors qu’on pourrait plutôt prioriser le transport collectif. On se pose donc quelques questions, mentionne de son côté Marie Talaïa-Coutandin, du groupe La planète s’invite à l’Université de Sherbrooke.

Des citoyens à l'hôtel de ville de Sherbrooke en attente de réponses à leurs questions.

De nombreux citoyens s'interrogent sur le bilan environnemental de la Ville de Sherbrooke en raison de ses émissions de GES, la création d'un stationnement de 700 places au centre-ville et la mobilité durable.

Photo : Capture d'écran / Diffusion Ville de Sherbrooke

La présidente du comité de l'environnement à la Ville, Karine Godbout, a soutenu que le cheminement effectué au cours de la dernière année n'était pas négligeable avec la création du bureau de l'environnement, qui devrait servir à donner une direction claire à la Ville autant en matière de développement, de gaz à effets de serre que de mobilité durable.

La signature de la déclaration d’urgence climatique, pour la Ville de Sherbrooke, c’est très sérieux. Ça nous a effectivement pris un peu de temps pour nous coordonner et je pensais qu’on pourrait aller beaucoup plus rapidement en consultation pour le plan de réduction des gaz à effets de serre, mais comme on a annoncé quelques mois plus tard la création du bureau de l’environnement, on considérait que c’était plus logique d’attacher tout ça avec tout le monde, explique Karine Godbout, qui a aussi rappelé que les sacs de plastique seront bannis en 2020 sur le territoire.

Avant, on était davantage en réaction avec les promoteurs, mais si on veut initier de grands changements pour revoir notre façon de faire, il fallait prendre la pôle et c’est l’approche qu’on a maintenant.

Le président du comité consultatif d'urbanisme, Vincent Boutin

Quant aux 720 espaces de stationnement du projet Well Sud décriés par les environnementalistes, Vincent Boutin plaide qu'ils font partie d'un projet plus large qui devrait ultimement réduire l'importance de l'automobile au centre-ville.

Nous, ce qu’on veut faire avec ces cases, c’est en regrouper, parce qu’à l’heure actuelle, il y a 12 000 cases au centre-ville. Nous, ce qu’on veut, c’est s’attaquer à ces cases-là et faire des parcs de stationnement pour aller reboiser les espaces qui sont un peu partout et créer ce milieu de vie et diminuer les îlots de chaleur, a-t-il indiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Changements climatiques