•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marwah Rizqy ne sera pas de la course à la direction du PLQ

Une femme parle aux médias.

La députée de Saint-Laurent, Marwah Rizqy, ne briguera pas la tête du Parti libéral.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La députée de Saint-Laurent, Marwah Rizqy, renonce à être candidate dans la course à la direction du Parti libéral du Québec. Elle a l'intention d'appuyer le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, s’il décide de se lancer.

Mme Rizqy, dont la candidature était fortement pressentie, affirme qu’elle en est venue à la conclusion que ce n’est pas à titre de chef du parti qu’elle serait le mieux en mesure de contribuer au renouveau de sa formation.

Je compte tout de même participer activement à la course à la chefferie qui s’amorce sous peu à titre de militante et de députée libérale. Je désire m’investir sur le plan des idées et joindre une nouvelle génération de libéraux progressistes, a-t-elle fait savoir sur sa page Facebook.

Marwah Rizqy dit voir en Alexandre Cusson un leader en mesure de rassembler notre formation politique et d’offrir aux Québécois une vision ambitieuse pour l’avenir de notre nation.

M. Cusson n’a pas encore présenté sa candidature officielle. Il a cependant démissionné la semaine dernière de son poste de président de l’Union des municipalités du Québec.

Sur Twitter, il s'est dit honoré de l'appui de Mme Rizqy et l'a remerciée pour sa confiance. Je poursuis ma réflexion et ferai le point au conseil général à Sherbrooke ce week-end, a-t-il poursuivi.

Le déclenchement officiel de la course à la direction du Parti libéral du Québec aura lieu ce samedi, à l'occasion du conseil général de l'automne.

Quant au congrès à la chefferie, il doit se tenir le printemps prochain.

Pour le moment, la seule candidate annoncée dans la course à la direction est la députée de Saint-Henri–Sainte-Anne, Dominique Anglade.

Mme Anglade, qui a dévoilé ses intentions en juin, a obtenu pour le moment l’appui de 11 députés libéraux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique