•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse des vignettes obligatoires pour se stationner dans le Plateau-Mont-Royal

Près de 4000 places de stationnement actuellement sans restriction vont désormais être réservées aux détenteurs d’une vignette.

Un panneau d'avertissement dans une rue du Plateau.

Le nombre d'espaces de stationnement réservés aux détenteurs d'une vignette va augmenter de 20 % dans le Plateau-Mont-Royal d'ici l'an prochain.

Photo : Radio-Canada / Romain Schué

Romain Schué

Depuis plusieurs semaines, de nombreux résidents du Plateau-Mont-Royal ont vu apparaître des panneaux dans les rues résidentielles indiquant l’agrandissement des zones de vignettes.

Dans les prochains mois, l’administration locale compte effectivement revoir nettement à la hausse les secteurs exigeant une vignette.

L’arrondissement a pour objectif d’augmenter le ratio d’espaces réservés aux détenteurs de permis à environ 70 % en 2020, confirme Michel Tanguay, responsable des communications du Plateau.

Actuellement, près de la moitié des espaces dans les rues résidentielles sont sans restriction, soit environ 10 000 places, indique l’arrondissement.

Les zones de vignettes sont généralement trop petites pour combler la demande des résidents et c'est pourquoi elles sont agrandies.

Michel Tanguay, porte-parole du Plateau-Mont-Royal

Plus de 2 millions de dollars à chercher

Au sein de l'équipe du nouveau maire Luc Rabouin, on mentionne que cette mesure permettra de générer de nouveaux revenus. Le manque à gagner, pour le prochain budget de l'arrondissement, est d’environ 2 millions de dollars.

Avec, notamment, l’augmentation des espaces réservés aux vignettes, mais aussi la hausse du prix de ces mêmes vignettes, le Plateau vise à récupérer près de 427 000 $ l’année prochaine.

Ça va nous permettre d’équilibrer le budget, mais aussi de continuer d’accélérer la transition écologique, glisse-t-on au sein de l'arrondissement.

Un ménage sur deux possède une voiture

Sur le Plateau, un peu plus d’une famille sur deux possède un véhicule immatriculé. Selon l’arrondissement, en 2018, on dénombrait 30 000 véhicules pour 57 000 ménages. De ce nombre, moins de la moitié (13 000) s'est procuré une vignette annuelle, selon une moyenne observée entre 2015 et 2018.

Hausse des prix pour les VUS

Comme l’a déjà révélé Radio-Canada, le Plateau va augmenter l'année prochaine le prix de ses vignettes. Les nouveaux tarifs seront dévoilés au cours du prochain conseil d'arrondissement, le 2 décembre.

Ces intentions ne figuraient cependant pas dans la plateforme électorale de Luc Rabouin, élu début octobre à la tête du Plateau en remplacement de Luc Ferrandez, qui avait démissionné en mai dernier.

Actuellement, le prix d’une vignette annuelle de stationnement est de 140 $. Il s'agit du tarif le plus élevé dans la métropole.

Pour les petites cylindrées, la hausse devrait se limiter à l’inflation, a-t-on précisé à Radio-Canada. Une hausse significative sera néanmoins communiquée pour une vignette supplémentaire demandée par un même ménage. Celle-ci coûte en ce moment 280 $.

La principale revalorisation se fera auprès des véhicules les plus polluants, soit les VUS.

Le Plateau espère aussi vendre de plus en plus de vignettes journalières. Cette vignette a vu le jour en septembre 2015 dans l’est de l’arrondissement, avant d’être étendue sur l’ensemble du territoire depuis avril 2018.

Les ventes de ces vignettes ont quasiment triplé en trois ans, passant d'environ 15 000 en 2016 à près de 45 000 à ce jour.

Avec des tarifs quotidiens variant de 6 $ à 12 $ en fonction du secteur, l’arrondissement compte d'ailleurs dépasser la barre des 50 000 vignettes journalières commercialisées dans les prochains mois.

L'arrondissement indique également avoir l'intention d'étendre la vignette mensuelle à tout le territoire. Un projet-pilote est actuellement en cours dans l'est de l'arrondissement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Politique municipale