•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 4 M$ pour améliorer l'accès des jeunes aux soins de santé mentale

Le ministre de la Santé, Cameron Friesen, devant un micro.

Le ministre de la Santé, Cameron Friesen, a annoncé un nouveau financement de plus de 4 millions de dollars pour améliorer l’accès et la disponibilité d’infirmières psychiatriques pour les jeunes.

Photo : Radio-Canada / Jaison Empson

Radio-Canada

Le ministre de la Santé, Cameron Friesen, a annoncé, lundi, qu’un nouveau financement de 4,2 millions de dollars serait consacré à l’amélioration de l’accès aux soins de santé mentale et à la disponibilité d’infirmières psychiatriques pour les jeunes, au cours des trois prochaines années.

Le financement se fera en deux étapes. La première permettra d'accroître la disponibilité d'infirmières d'urgence psychiatrique pour enfants et adolescents, d'améliorer l'accès aux traitements de groupe et individuels et de fournir un meilleur accès aux consultations dans les communautés rurales et isolées, a déclaré Cameron Friesen.

La deuxième étape, qui devrait avoir lieu au cours du prochain exercice financier, devrait comprendre la création d'une clinique consacrée au suivi des patients et aux soins continus.

« Nous avons reçu des fonds pour que des infirmières puissent être présentes, mais nous n’avions pas de fonds pour les absences ou les congés », a déclaré le Dr Laurence Katz, directeur médical de la santé mentale des enfants et des adolescents au Centre des sciences de la santé à Winnipeg. « Maintenant, nous avons ce financement. »

Un Manitobain sur 10 de plus de 10 ans atteint de troubles mentaux

M. Katz a ajouté que le nombre de jeunes cherchant un traitement pour des troubles de santé mentale a régulièrement augmenté au cours des dernières années.

Il espère que le renforcement des effectifs et des services permettra une intervention précoce auprès des patients avant que les problèmes ne s’aggravent.

« Il n’est pas évident que les taux réels de troubles changent de manière spectaculaire, mais la détresse est beaucoup plus forte chez les jeunes », a ajouté le médecin. « Ces taux de détresse font augmenter la demande de services. »

La province avait précédemment déclaré que près de 1 Manitobain sur 10 âgés de plus de 10 ans souffrait d’un trouble de l’humeur ou d’un trouble de l’anxiété diagnostiqué et que 75 % des maladies mentales surviennent avant l’âge de 24 ans.

L'annonce de financement de lundi fait partie d'un financement provincial de 18 millions de dollars destiné à neuf initiatives visant à améliorer les services de santé mentale et de lutte contre les dépendances, a déclaré la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Santé mentale