•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle formule pour connaître l’« âge humain » de votre chien

 Un bouledogue français avec un chapeau de fête.

Un bouledogue français.

Photo : iStock

Radio-Canada

Il ne suffit pas de multiplier par sept le nombre d’années de votre chien pour estimer l’âge qu’il aurait dans un corps humain, affirment des scientifiques américains qui proposent une nouvelle formule pour y arriver.

Il faut savoir que toutes les espèces de mammifères passent par des stades physiologiques similaires au cours de leur vie, de la naissance à la mort, en passant par la puberté et le vieillissement.

C’est le cas du Canis lupus familiaris et de l’Homo sapiens que nous sommes.

Peut-on réussir à transposer l'âge de votre copain canin en âge humain, et comment?

Le généticien Trey Ideker et ses collègues de l’Université de Californie à San Diego, aux États-Unis, pensent qu'il est possible d'obtenir une estimation générale grâce à une nouvelle formule plus juste que la simple multiplication par 7.

Ces scientifiques ont utilisé une technique récente qui consiste à cartographier les changements épigénétiques courants subis dans les génomes de mammifères durant leur vieillissement.

Ces changements chimiques observés dans l'ADN au cours d’une vie permettent de lire l’« horloge épigénétique » de ces mammifères.

Leur travail a ainsi permis de dresser des comparaisons évolutives entre les humains et les chiens, et ainsi de mettre au point un modèle comparé du vieillissement entre les deux espèces.

Toutes les espèces de chiens suivent une trajectoire de développement similaire, atteignant la puberté vers 10 mois et mourant généralement avant l'âge de 20 ans. Tous les chiens présentent un développement physiologique et pathologique semblable, malgré leurs durées de vie qui varient énormément d'une espèce à l'autre : de 6 à 7 ans pour certaines grandes races comme les grands caniches et les danois, et jusqu'à 17 ou 18 ans pour les petits chiens comme les chihuahuas et les bichons.

Les présents travaux se sont toutefois concentrés sur une seule race : le labrador retriever.

Les chercheurs ont analysé les profils d'ADN dans les génomes de 104 chiens âgés de 4 semaines à 16 ans.

Ils ont ensuite comparé ces données à celles obtenues auprès de 320 humains, âgés de 1 à 103 ans, et de 133 souris.

Leur analyse a révélé que les chiens et les humains avaient des caractéristiques semblables liées à l'âge dans certaines régions génomiques présentant des taux de mutation élevés.

Ces similarités entre les espèces ont permis aux chercheurs de mettre au point le logarithme naturel canin (LNC) et de créer une formule mathématique pour calculer l’âge humain d’un chien.

Pour obtenir le LNC de votre animal, vous pouvez utiliser le calculateur développé par les chercheurs, en cliquant ici (Nouvelle fenêtre).

Ainsi, l’âge humain d’un chien correspond à : 16(LNC) + 31.

Par exemple, l’« âge humain » d’un chien de 2 ans est de 42 ans.

En utilisant cette formule, certaines étapes du développement semblent très bien harmonisées. Par exemple, un chiot de sept semaines correspond à un bébé de neuf mois chez l'humain, ce qui équivaut au moment où les dents de lait poussent chez les chiots et les nourrissons.

La durée de vie moyenne des deux espèces était également similaire, 12 ans pour les labradors et 70 ans pour les humains.

D’autres détails ne correspondent cependant pas aussi bien, telle la maturité sexuelle, qui arrive beaucoup plus tôt chez le chien que chez l’humain.

Une chose est certaine, pour les auteurs de ces travaux publiés dans le site bioRXiv (Nouvelle fenêtre) (en anglais), leur formule est la plus précise à ce jour pour évaluer l'âge d'un chien qui correspond à celui d'un humain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Animaux de compagnie

Science