•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie à La Sarre : les cours annulés pour la semaine à l'école de l'Envol

Deux femmes se font face devant un immeuble touché par un incendie.

La directrice de la commission scolaire du Lac-Abitibi, Isabelle Godbout, à droite discute avec une mère de famille au sujet du feu qui a touché l'école primaire de l'Envol, Pavillon Victor-Cormier de La Sarre.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Jocelyn Corbeil

Deux jours après le drame, la Commission scolaire du Lac-Abitibi a mis en place des mesures d’urgence après l’incendie du Pavillon Victor-Cormier.

Les cours sont annulés pour la semaine à l’école l’Envol Pavillon de l’Académie de l’Assomption et Pavillon Victor-Cormier. Tous les élèves du Pavillon Victor-Cormier seront relocalisés au Pavillon de l’Académie de L’Assomption pour le reste de l’année scolaire.

On comprend qu'on a des enfants entre 4 et 13 ans à relocaliser, donc il faut que les locaux soient adaptés pour répondre à ces besoins-là, a expliqué la directrice générale de la Commission scolaire du Lac-Abitibi, Isabelle Godbout.

Des pompiers éteignent un feu dans une école primaire.

Un important panache de fumée se dégageait de l'école une fois les flammes disparues.

Photo : gracieuseté Ariel Gauthier

Pour nous à La Sarre, ce n'était pas compliqué, il y avait l'Académie qui était disponible, qui reçoit déjà du préscolaire et du primaire, donc l'établissement était suffisamment adapté pour être rapidement aménagé, a-t-elle ajouté en entrevue à Des matins en or.

La date de retour en classe sera précisée ultérieurement, puisque 200 élèves devront être relocalisés dans 8 classes.

Les services de garde demeurent ouverts. Lundi et mardi, le service de garde sera offert pour les deux pavillons au Centre Saint-André situé au 11, 4e Avenue Ouest à La Sarre entre 7 h et 18 h.

Pour Isabelle Godbout, il est trop tôt pour dire si l'école sera reconstruite ou rénovée. On ne connaît même pas l'état de situation. Est-ce que le bâtiment est rénovable ou ce n'est pas le cas? Est-ce qu'on est devant une situation où on va devoir démolir et reconstruire? On ne le sait même pas. Il va y avoir des coûts aussi à évaluer par rapport à l'avenir du bâtiment Victor-Cormier et ça risque de nous donner des pistes sur ce qu'il sera possible de faire, dit-elle.

Je doute fortement qu'on puisse récupérer quoi que ce soit. Ce que l'eau et le feu n'ont pas endommagé, la suie s'en est chargée, la fumée.

Isabelle Godbout, directrice générale de la CSLA

Les parents des élèves qui fréquentent le Pavillon Victor-Cormier sont invités à une rencontre lundi soir à 19 h à la Cité étudiante Polyno.

Mardi, ce sera au tour des parents des élèves du Pavillon de l'Académie de l'Assomption de prendre part à une réunion d'information.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Incendie