•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les piétons auront plus de temps pour traverser la rue à Montréal

Les feux de circulation seront reprogrammés pour leur allouer de 4 à 6 secondes supplémentaires.

Des jeunes traversent à une intersection.

La Ville de Montréal veut sécuriser des centaines d'intersections dans les prochaines années.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Des centaines d'intersections seront « sécurisées » dans la métropole au cours des prochaines années.

L'administration Plante a annoncé lundi matin en point de presse qu'elle entendait financer plusieurs modifications. Les feux pour piétons, par exemple, seront rallongés de 4 à 6 secondes, notamment dans les secteurs à risque, comme les garderies, les écoles et les hôpitaux.

De plus, des feux pour piétons avec décompte numérique seront ajoutés à l'ensemble des feux de circulation de la ville.

Avant notre arrivée en poste, le premier critère, lorsqu'il était question de réaménager des rues ou de penser à la circulation, c'était la fluidité. C'était le critère numéro 1. Quand nous sommes entrés en poste, dans une réelle vision de l'approche Vision zéro, nous avons décidé que le premier critère, désormais, serait la sécurité, a expliqué la mairesse Valérie Plante.

En tout, 1985 intersections seront analysées, affirme l'administration.

On va passer à chaque intersection, revoir l'ensemble des facteurs, revoir les informations fournies par les arrondissements, fournies par le SPVM, fournies par la Santé publique et par Urgences-santé, revoir les facteurs de dégagement, l'achalandage piéton, revoir tous les facteurs pour reprogrammer les feux, pour améliorer la sécurité des piétons, a promis le responsable de l'urbanisme et de la mobilité au comité exécutif, Éric Alan Caldwell.

Plus de feux et plus de temps pour les piétons

Les modifications nécessaires seront effectuées de manière progressive, à raison d'au moins 250 intersections par année. À ce rythme, l'ensemble du réseau sera sécurisé dans huit ans, mais l'administration Plante souhaite y parvenir dans un horizon de cinq ans.

Pour ce faire, la mairesse Valérie Plante commencera par investir 58,5 millions de dollars pour la période 2020-2022, soit environ 19,5 millions par année. Cet investissement – qui représente une hausse de 39 % par rapport à la période 2019-2021 – devrait figurer dans le programme triennal d'immobilisations (PTI) qui sera dévoilé la semaine prochaine.

L'annonce de lundi s'inscrit dans le cadre du plan d'action Vision zéro 2019-2021, adopté en mars dernier par l'administration Plante.

Depuis le début de l'année, 19 piétons sont morts dans les rues de Montréal, dont deux la semaine dernière, a confirmé la police de Montréal lundi matin. L'an dernier, ce sont 18 personnes qui avaient perdu la vie en marchant dans la métropole.

L'organisme Piétons Québec espère que l'exercice annoncé lundi permettra une profonde réflexion sur la sécurité des piétons.

Ça va sans doute être l'occasion de se dire qu'il y a des intersections qui sont trop larges, qu'il y a des endroits où il faut créer un îlot refuge au centre de la circulation, etc., explique Jeanne Robin, co-porte-parole de l'organisme. Il va pouvoir y avoir d'autres approches que simplement allonger les feux piétons pour améliorer la sécurité.

Avec la collaboration de Vincent Resseguier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Politique municipale