•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jason Kenney se fait missionnaire pour convertir les Texans à l'énergie albertaine

Jason Kenney, seul sur une scène, derrière un lutrin, s'adresse aux délégués à la conférence annuelle des municipalités rurales de l'Alberta, le vendredi 15 novembre 2019.

Le premier ministre souhaite promouvoir le secteur énergétique albertain auprès d'investisseurs du Texas.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Radio-Canada

Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, lance une mission économique de trois jours au Texas lundi, pour tenter de vendre aux Texans l’énergie « fiable, sécuritaire et éthique » de sa province, annonce son bureau dans un communiqué.

M. Kenney compte s’adresser à des investisseurs potentiels afin de réaffirmer le désir de l’Alberta d’être l’un des fournisseurs d’énergie importants du continent.

Selon lui, sa province peut offrir aux Américains une source stable et sécuritaire d’énergie « responsable du point de vue environnemental ». Et ce, précise-t-il, malgré la pollution générée par l’exploitation des sables bitumineux, la difficulté de forcer les pétrolières à nettoyer les puits orphelins et la facture salée engendrée par ceux-ci, selon ce qui est indiqué dans un récent rapport.

« Notre priorité est de faire travailler les Albertains », soutient le premier ministre dans le communiqué.

Au cours de cette mission, il espère s’attirer la confiance des Texans et les inciter à investir en Alberta. Parmi les incitatifs qu’il souhaite leur présenter, il compte sur un système de permis de production spéciaux pour la production d’énergie destinée au marché américain.

Le Texas, soutient le gouvernement Kenney, est le deuxième marché en importance pour les exportations albertaines, avec un chiffre d’affaires frôlant les 11,5 milliards de dollars en 2018.

En plus des investisseurs et d’autres représentants du monde des affaires, le premier ministre doit aussi profiter de son voyage dans le sud des États-Unis pour rencontrer la consule générale du Canada à Dallas, Rachel McCormick.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Industrie pétrolière