•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Environ 40 000 prestataires d'aide sociale recevront 291 $ d'ici juin 2020

Le ministre Jean Boulet pose devant un drapeau du Québec.

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Le crédit d'impôt pour solidarité sera dorénavant versé directement à toutes les personnes bénéficiant d'un programme d'assistance sociale, a annoncé dimanche le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.

Auparavant, les citoyens qui ne transmettaient pas une déclaration de revenus n'obtenaient pas ce crédit d'impôt. Ils pourront donc recevoir le montant de base de la composante relative à la TVQ du crédit d'impôt.

Selon M. Boulet, environ 40 000 personnes toucheront un montant de 291 $ d'ici juin de l'année prochaine. Cette annonce coûtera au Trésor québécois près de 12 millions par année, a ajouté le ministre.

Le ministre a cité le plus récent rapport annuel de la Protectrice du citoyen pour défendre la mesure.

En septembre, Marie Rinfret avait expliqué que plus de 40 000 prestataires d'aide de dernier recours ayant droit au crédit d'impôt pour solidarité ne le recevaient pas parce que Revenu Québec exigeait qu'ils produisent une déclaration de revenus, un document pouvant être difficile à comprendre et à remplir pour eux.

Selon Mme Rinfret, il s'agissait là d'un exemple d'exigences administratives trop lourdes.

M. Boulet a souligné que le ministère du Revenu a besoin de renseignements pour certains aspects du crédit d'impôt. Le gouvernement compte sensibiliser les prestataires à l'importance de remplir les déclarations de revenus, a-t-il ajouté.

Le ministre a aussi mentionné que Revenu Québec soutenait plusieurs organismes communautaires qui peuvent aider ces personnes à remplir leur déclaration de revenus.

En 2018, 165 000 personnes avaient obtenu de l'aide pour remplir leur déclaration, peut-on lire dans le communiqué du ministère du Travail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique