•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bébé à l'école : la situation d'une étudiante du Collège Laflèche fait réagir

Une mère allaite un bébé.

La question de l'allaitement en classe est parfois délicate.

Photo : iStock / tatyana_tomsickova

Radio-Canada

Le Collège Laflèche, à Trois-Rivières, a été au cœur d'une tempête sur les médias sociaux, cette fin de semaine, en lien avec la présence d'un bébé dans ses salles de cours.

La semaine dernière, une étudiante nouvellement maman se serait fait demander d’éviter de revenir avec son bébé pour ses examens de mi-session, selon un récit publié sur la page Facebook de la conférencière Mélissa Normandin Roberge. Le Collège Laflèche nie cette version des faits. Radio-Canada n'a pas été en mesure d'entrer en contact avec l'étudiante concernée.

De plus, l'étudiante en question aurait dû allaiter dans les toilettes du Collège Laflèche, qui ne sont pas adéquatement équipées pour l'allaitement.

Le récit de ces événements a soulevé l'indignation sur les réseaux sociaux. D'ailleurs, l'établissement d'enseignement a réagi dans la section commentaires sous la publication pour donner sa version des faits.

Le collège précise que l'étudiante n'a pas été expulsée et que des accommodements, qui correspondaient aux attentes de l'étudiante, lui ont été offerts. Un local lui aurait d'ailleurs été proposé pour qu'elle puisse faire ses examens finaux et allaiter en même temps.

Le Collège Laflèche rappelle que les bébés ne sont pas interdits au Collège, pas plus que l'allaitement. Dans [certains] locaux et dans les cours, il n'est pas possible que le bébé soit là, mais dans les autres lieux du Collège, il n'y a pas de problème, précise la directrice des études, Sylvie Lemay.

La situation a toutefois permis de réaliser qu’il n’y avait pas d’endroit prévu pour l’allaitement, ce à quoi l'établissement entend remédier.

[Les mères] peuvent allaiter partout, mais des fois elles peuvent préférer un lieu précis. Alors, on va pouvoir apporter ces aménagements-là au cours des prochaines semaines, indique Mme Lemay.

D'après les informations de Sébastien St-Onge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Éducation