•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une collecte de matières compostables reportée à Gatineau

Une citrouille dépasse d'un bac brun installé dans la neige, en bordure d'un trottoir, à Gatineau.

Plusieurs bacs de compost qui devaient être ramassés la semaine dernière sont toujours au bord de la route.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Mis à jour le 

Des résidents de Gatineau ont été avisés que la collecte de compost de la semaine dernière n'a pu être complétée. Elle est remise d'une semaine.

La compagnie Derichebourg a été en mesure de faire venir 22 camions de Montréal, samedi dernier, afin de compléter la collecte du recyclage et des matières résiduelles, mais la collecte du compost, qui était prévue jeudi et vendredi derniers, a carrément été annulée.

« C'est une accumulation de problèmes : de personnel, il y a eu une tempête de neige, il y a aussi eu une accumulation de nombreux sacs de feuilles, ce qui fait qu'il y a eu des ralentissements tout au long de la semaine », explique Jean Boileau, le responsable des communications à la Ville de Gatineau.

La Ville demande donc aux résidents dont les bacs bruns sont restés en bordure de la rue après la collecte prévue le 14 et 15 novembre de les retirer en attendant la collecte des 21 et 22 novembre, une situation qui exaspère bien des citoyens.

Gatineau ajoute qu'elle travaille avec le fournisseur de service Derichebourg pour trouver des solutions permanentes et régler les retards dans la collecte des matières résiduelles.

Un problème récurrent

Les retards dans la collecte des ordures et des matières compostables s'accumulent depuis cet été.

La Ville avait d'ailleurs dû mettre de la pression sur Derichebourg pour que l'entreprise respecte les calendriers. Gatineau avait finalement imposé une amende de 10 500 dollars pour des retards, en juillet dernier.

La compagnie avait indiqué être aux prises avec des problèmes de recrutement, de formation et de rétention d'employés. Ces enjeux persistent encore aujourd'hui, selon le syndicat Unifor, parce que les salaires sont bas, soit un peu plus de 13 $ de l'heure.

La conseillère Louise Boudrias comprend les défis auxquels fait face Derichebourg, mais elle croit que les Gatinois méritent un meilleur service.

On demande aux citoyens de participer encore plus, de faire plus d'efforts et nous, notre côté de la promesse où l'on doit ramasser, encore une fois on a des problématiques avec ça. C'est sûr qu'il y a beaucoup de déception, constate Mme Boudrias.

D'ailleurs, Gatineau n'écarte pas la possibilité d'imposer d'autres amendes à Derichebourg si la situation ne se règle pas. L'entente avec la compagnie Derichebourg est en vigueur jusqu'à la fin du mois de mai 2021.

Avec les informations de Jean-François Poudrier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Matières résiduelles