•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg pourrait supprimer des services pour équilibrer son budget

Un arrêt d'autobus sur l'avenue Portage.

Les coupes budgétaires pourraient notamment affecter les services de transport en commun de la Winnipeg Transit.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg pourrait devoir fermer la caserne de pompiers de Saint-Boniface, des bibliothèques, des piscines et des arénas publics pour boucler son premier budget sur 4 ans.

La Ville en a fait l’annonce au comité responsable des services communautaires samedi. Pour équilibrer son budget sur quatre ans, Winnipeg a demandé à tous ses comités et conseils de présenter au conseil municipal les efforts qu’ils comptent faire pour réduire leurs dépenses.

Alors que l’exercice avait habituellement lieu derrière des portes closes, la Ville demande à ce qu’il soit public cette année, entraînant une série d’annonces de coupes potentielles dans les services.

Lors d’une rencontre du comité sur la sécurité, les services communautaires et les parcs, samedi, des responsables des services d’urgence, des parcs et des services communautaires ont donné une idée de ce que peuvent représenter les coupes budgétaires demandées.

Le chef des pompiers et ambulanciers paramédicaux, John Lane, a indiqué qu’on lui avait demandé de limiter l’augmentation de ses dépenses à 2 % par année, forcerait la fermeture de la caserne no 9, sur la rue Marion.

Cette fermeture se traduira par « des temps d’attente plus longs avant l’arrivée des secours lors d’un incendie ou d’un problème médical », indique le service dans le rapport présenté à la Ville, notant en outre « une augmentation potentielle du risque de dommages aux propriétés et de pertes de vies ».

Les coupes signifient également l’abandon d’un camion de pompiers à la caserne no 2, sur la rue Watt et l’arrêt de certains projets.

Des bibliothèques, des piscines et des arénas pourraient également fermer

Les responsables des services communautaires, dont l’augmentation des dépenses doit être limitée à 0,5% par année a, pour sa part, annoncé des mesures draconiennes.

La directrice du service municipal, Cindy Fernandes soutient que la coupe budgétaire forcerait la Ville à n’ouvrir que 43 des 81 pataugeoires que compte Winnipeg. Les compressions conduiraient également à la fermeture des piscines Sherbrook, Transcona Centennial, Eldon Ross et Happyland, de même que celle du parc Windsor.

Des réductions des heures d’ouverture sont également à prévoir dans d’autres piscines municipales.

Pour boucler leur budget, les services communautaires songent à la fermeture des bibliothèques Westwood, West Kildonan et Fort Garry. D’autres bibliothèques pourraient voir leurs heures d’ouverture réduites.

Les budgets des centres communautaires et des parcs pourraient, quant à eux, encaisser une coupe de 10 %.

Les autres installations sportives devront limiter leur augmentation de budget à 1,5 %.

Les exigences budgétaires de la Ville pourraient également signifier une baisse du nombre de policiers en service, l’élimination de certains trajets d’autobus et la fin du service de ramassage des ordures pour certains édifices, ont annoncé les responsables de différents services en cours de semaine.

Avec les informations de Bartley Kives

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Affaires municipales