•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un médecin du Nouveau-Brunswick accusé d'inconduites sexuelles au Royaume-Uni

Un juge, un marteau à la main.

Un juge, un marteau à la main.

Photo : iStock

Radio-Canada

Un médecin de famille qui exerce actuellement au Nouveau-Brunswick est reconnu coupable d'inconduite sexuelle par un tribunal du Royaume-Uni.

Le Dr Hafeez Awan était accusé d'avoir fait des remarques à caractère sexuel à une personne identifiée comme une fille de 13 ans, par l’entremise des médias sociaux. 

Mais le médecin parlait en fait avec un détective de la police sur des médias sociaux tels que WhatsApp, ainsi que par textos et dans des forums en ligne sur Internet.

L'application WhatsApp

L'application WhatsApp

Photo : Getty Images / Yasuyoshi Chiba

Dans une décision le 15 novembre, le Service de la médecine du Royaume-Uni a suspendu la licence de pratique du Dr Hafeez Awan pendant neuf mois. 

On affirme que cette ordonnance « servait à maintenant la confiance du public dans le corps médical », selon CBC.

Les conversations téléphoniques qui ont causé cette histoire ont eu lieu en janvier 2016, alors que le médecin travaillait à l’extérieur du Canada.

Il est déménagé dans son nouveau pays d'accueil en octobre 2017.

La décision du tribunal

Dans sa décision, le tribunal déclare qu'après avoir appris qu'il était en train de converser avec une fille de 13 ans, Dr Hafeez Awan a continué d'essayer de dialoguer avec elle.

Il tentait de la joindre sur différentes plateformes de médias sociaux et lui a fait des remarques inappropriées et à caractère sexuel.

Il lui a dit qu'il tenterait de l'appeler « lorsqu'il n'y aurait pas d'adultes aux alentours. »

Le médecin a aussi dit à la jeune fille « qu'ils ne pourraient pas se voir avant qu'elle ait 16 ans, parce que c'est illégal ».

Parce que Dr Hafeez Awan a indiqué être médecin lors des diverses conversations, le tribunal estime qu'il a brimé sa position de confiance.

L'avis de l'accusé

Dans son témoignage rendu au tribunal, Dr Awan indique qu'il pensait que les forums de discussions étaient réservés aux adultes et pensait que la personne avec qui il parlait, mentait sur son âge lorsqu'elle disait avoir 13 ans.

Hafeez Awan est diplômé d'une école de médecine au Pakistan depuis 2000. Il raconte qu'une agression violente au Pakistan en 2014 affecte encore énormément son quotidien.

Il souligne à la cour que des problèmes avec sa famille et avec l'attaque de 2014, le font souffrir de « brouillard de cerveau » et il s'est rendu sur ces forums pour se changer les idées. C'est à ce moment qu'il aurait rencontré la jeune fille de 13 ans.

L'avocat du médecin a indiqué au tribunal qu'avant cette accusation, Dr Awan avait un dossier irréprochable et qu'il n'a eu connaissance de ces allégations qu’après son déménagement au Canada.

Dr Hafeez Awan n'a pas retourné les appels de CBC et Radio-Canada pour une entrevue.

Avec les informations de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Nouveau-Brunswick

Crimes et délits