•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des voix s'élèvent contre un projet de dôme sportif à Orléans

Une image du site où le dôme serait éventuellement construit à Orléans.

Une illustration du futur dôme a été présentée lors de la rencontre à l'École secondaire catholique Garneau.

Photo : Radio-Canada / Hillary Johnstone/CBC

Radio-Canada

Des résidents d'Orléans s'inquiètent de la possible construction d'un dôme sportif quatre saisons dans leur quartier.

Ils estiment entre autres que la structure, qui mesurerait plus de 23 mètres de haut, ne cadre pas avec le style du secteur Châteauneuf.

Le tout est une initiative du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE), qui a tenu une rencontre jeudi dernier à l'École secondaire catholique Garneau, sur la rue Carrière, là où le dôme serait construit.

Certains résidents présents à l'événement trouvent risible l'idée d'une telle structure dans leur quartier, alors que d'autres se disent carrément outrés.

Image de France Léveillé qui habite à Orléans

France Léveillé habite à Orléans

Photo : Radio-Canada / Hillary Johnstone/CBC

C'est inacceptable, soutient France Léveillé, qui habite près du site choisi. Un dôme de cette taille ne se retrouve généralement pas si près des résidences, estime-t-elle.

Plusieurs inquiétudes

Le CECCE a présenté les plans pour le dôme en mai dernier, mais les a adaptés après avoir pris en considération certaines inquiétudes de voisins du site.

Le nouveau plan comprend davantage d'espaces verts. Toutefois, ajouter quelques arbres ne change rien au problème principal, soutient le président de l'Association communautaire de Châteauneuf.

Lorsqu'il y a une structure de cette dimension près de résidences, il y a des problèmes de drains, des couloirs de vent, du bruit provenant des machines qui maintiennent le dôme gonflé, affirme Pat Teolis.

Des dizaines de personnes réunies dans une bibliothèque.

Des dizaines de résidents se sont présentés à la rencontre à l'École secondaire catholique Garneau, à Orléans.

Photo : Radio-Canada / Hillary Johnstone/CBC

Un investissement majeur

Le surintendant de l'éducation au CECCE, Jason Dupuis, dit qu'il s'agit d'un investissement de cinq à six millions de dollars. Il est présentement à la recherche de partenaires.

Le dôme serait utilisé par les élèves de l'École secondaire catholique Garneau et de l'École élémentaire catholique Saint-Joseph d'Orléans.

Les élèves auraient un établissement de première classe.

Jason Dupuis, surintendant de l'éducation au CECCE

Les résidents d'Orléans auraient aussi accès au dôme en soirée et durant les fins de semaine et ils le méritent. Il n'y a rien de comparable dans le secteur, souligne M. Dupuis. La nouvelle structure serait ouverte à l'année, rappelle-t-il.

Un changement au règlement de zonage serait toutefois nécessaire, mais la Ville n'a pas encore reçu une demande officielle.

Le CECCE aimerait que la construction du dôme soit terminée en mars 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Éducation