•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entente conclue entre Ekuanitshit et Rio Tinto

Le port de Havre-Saint-Pierre vu du ciel.

Le terminal de Rio Tinto Fer et Titane au port de Havre-Saint-Pierre. (archives)

Photo : Rio Tinto Fer et Titane

Radio-Canada

La communauté innue d’Ekuanitshit et la minière Rio Tinto Fer et Titane ont conclu une entente vendredi soir. Alors que la minière doit soutenir le développement de la communauté, Ekuanitshit s’engage à appuyer la mine dans ses futurs projets.

Baptisée Uauitshitun, c’est-à-dire entraide en langue innue, l’entente a pour but de faciliter le dialogue et le respect entre les parties pour faciliter l'entente sur l'utilisation du territoire.

Rio Tinto s’engage entre autres à assurer la pérennité du territoire d’Ekuanitshit, à embaucher et à former des membres de la communauté et à octroyer des contrats à des entreprises locales.

Le directeur général de Rio Tinto Fer et Titane, Louis Brassard, explique que l’entente peut prendre la forme de formations, de stages ou d'emplois d’été.

Plus concrètement, un comité de mise en œuvre doit être formé avec un partenaire Rio Tinto et un partenaire d’Ekuanitshit qui vont regarder ensemble quels sont les postes qui sont disponibles, est-ce que les compétences sont disponibles, est-ce qu’on doit travailler à développer des compétences pour créer l’employabilité, précise M. Brassard.

À compétence égale, ce qu’on veut, c’est supporter le développement [des Innus d’Ekuanitshit], poursuit-il.

De son côté, la communauté d’Ekuanitshit s’engage à appuyer la minière, située au nord de Havre-Saint-Pierre, dans ses futurs projets.

Le chef de la communauté, Jean-Charles Piétacho, affirme qu’il s’agit d’une entente historique résultant de négociations de longue haleine.

Nous sommes maintenant des alliés pour la suite de la compagnie. On cherchait le respect et, à travers cette entente-là, je pense qu’on l’a trouvé.

Jean-Charles Piétacho, chef d’Ekuanitshit

Nous avons débuté en 2011 pour arriver aujourd’hui à ce moment important, dit le chef d’Ekuanitshit.

Le chef dans la salle du colloque.

Jean-Charles Piétacho, chef d'Ekuanitshit.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Il estime que l’entente doit permettre le développement d’opportunités d’affaires pour les entreprises appartenant au conseil de bande d’Ekuanitshit ainsi qu’à des membres individuels de la communauté.

C’est à Ekuanitshit vendredi soir que des membres du conseil de bande et des dirigeants de Rio Tinto Fer et Titane ont officialisé et célébré l’entente.

Avec les informations de Laurence Royer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Autochtones