•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Procès de Tasha Mack : la Cour a entendu les arguments finaux

Anthony Joseph Raine a été retrouvé mort près d'une église d'Edmonton

Anthony Raine habitait avec son père, pendant que sa mère étudiait pour devenir infirmière.

Photo : Courtoisie

Radio-Canada

Le juge du procès de Tasha Mack, accusée du meurtre au deuxième degré d’un bébé à Edmonton, rendra son verdict dans deux semaines.

Le corps d’Anthony Raine a été abandonné dans une poubelle près de l’église anglicane Good Shepherd de la capitale, en avril 2017.

Selon l’enquête, sa mort provient d’un coup violent sur la tête.

Le nourrisson vivait avec son père, Joseph Crier, et la petite amie de son père, Tasha Mack, depuis six semaines. Plusieurs témoins ont observé des signes de maltraitance pendant cette période.

Elle a choisi de ne rien faire.

Monica Sabo, procureure de la Couronne

La Couronne ne pense pas que la jeune femme a donné le coup fatal, mais affirme qu’elle n’a rien fait pour protéger l’enfant. La procureure Monica Sabo a déclaré au juge [que le bébé] ne pouvait pas être frappé et blessé sans que l’accusée ne le sache.

On ne sait pas si l’enfant était mort quand ils l’ont abandonné.

Me Ajay Jeneja, avocat de Tasha Mack

L'avocat de Tasha Mack affirme qu’il n’y a pas suffisamment de preuve pour reconnaître sa cliente coupable de meurtre au deuxième degré. Nous ne savons même pas si elle était là au moment où le coup fatal a été infligé, a affirmé Me Ajay Jeneja.

En attendant le verdict, Tasha Mack est libérée sous caution.

Le père de l'enfant est en détention en attente de la présentation des arguments finaux de son procès prévu le 6 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Justice