•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier Hockey Night in Canada depuis le renvoi de Don Cherry

Deux hommes discutent lors d'une chronique à la télévision.

Don Cherry estime que peu d’immigrants portent le coquelicot en l’honneur des anciens combattants.

Photo : CBC

Radio-Canada

Il était le visage de Coach’s Corner depuis 1982. Mais ce soir, les fidèles téléspectateurs de l’émission présentée chaque samedi à l'occasion de Hockey Night in Canada, sur les ondes de Sportsnet et sur celles de CBC, ne verront pas le visage familier de Don Cherry.

Le chroniqueur vedette a été congédié par Sportsnet pour avoir tenu des propos controversés sur les nouveaux immigrants.

Sa chaise vide pourrait le rester. Sportsnet a confié à CBC être en train d'explorer de nouveaux formats pour le segment de Coach’s Corner.

Samedi dernier, Don Cherry s’était plaint en ondes de ne voir que rarement ceux qu’il croit être de nouveaux immigrants porter des coquelicots avant le jour du Souvenir.

Un homme en complet regarde la caméra en ajustant sa cravate

Don Cherry a été la tête d'affiche de Coach's Corner pendant près de quatre décennies. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Vous aimez notre mode de vie, vous aimez notre lait et notre miel, au moins vous pouvez payer quelques dollars pour un coquelicot ou quelque chose comme ça. Ces gars ont payé pour votre mode de vie que vous aimez au Canada, ils ont payé le prix fort, avait-il déclaré.

L'ancien entraîneur de 85 ans a affirmé après son congédiement qu'il avait mal choisi ses mots, mais sans présenter d'excuses publiques.

Les nouveaux membres du Temple de la renommée à l'affiche

Sportsnet a indiqué que l'émission de ce soir mettra à l'honneur les personnes intronisées au Temple de la renommée du hockey 2019, avant la cérémonie officielle prévue lundi.

Membre de la cohorte, l'ancienne hockeyeuse Hayley Wickenheiser a d'ailleurs réagi à la controverse vendredi, disant qu'elle appréciait ce que Don Cherry a fait pour le hockey, notamment féminin, mais qu'elle était souvent en désaccord avec le commentateur. Au fil des ans, j'ai souvent regardé Don et secoué la tête. J'ai été en désaccord avec beaucoup de choses qu'il a dites, a-t-elle expliqué.

Sergei Zubov, Hayley Wickenheiser, Jim Rutherford, Vaclav Nedomansky et Guy Carbonneau montrent leur poing avec leur bague.

Le Temple de la renommée du hockey va accueillir six nouveaux membres : (de gauche à droite) Sergei Zubov, Hayley Wickenheiser, Jim Rutherford, Vaclav Nedomansky et Guy Carbonneau.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Des propos vivement critiqués

Sportsnet a présenté des excuses, dimanche dernier, pour les remarques du commentateur sportif que le réseau a qualifiées de discriminatoires et offensantes.

L'acolyte de Don Cherry pendant le segment Coach's Corner, Ron MacLean, s'est aussi excusé, dimanche, sur Twitter. Don a exprimé des commentaires blessants et remplis de préjugés. J'aurais souhaité réagir de façon différente. C'est vraiment un moment litigieux. Je suis furieux contre moi de l'avoir laissé aller, a-t-il écrit.

Don Cherry (à gauche) et Ron McLean

Don Cherry (à gauche) et Ron McLean

Photo : CBC

De son côté, la LNH a indiqué que les commentaires de M. Cherry étaient offensants et contraires aux valeurs auxquelles elle croit.

La dernière chronique de Don Cherry a également suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux, dans la classe politique canadienne entre autres.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a indiqué, lundi, être submergé par les plaintes.

Pas sa première controverse

Reconnu pour ses tenues vestimentaires extravagantes et son habitude de lever le pouce en l'air en guise d'approbation, Cherry était susceptible de dire tout ce qui lui passait par la tête lors de son populaire segment, présenté entre les première et deuxième périodes des matchs du samedi.

Don Cherry est un habitué de la controverse. Par le passé, il s'est entre autres prononcé contre la présence des femmes dans les vestiaires des équipes de la LNH. Il a également reproché aux joueurs européens et francophones d'utiliser une visière pour se cacher derrière elle.

Don Cherry a dirigé les Bruins de Boston de 1974 à 1979 et les Rockies du Colorado en 1979-1980. Il a mené les Bruins à la finale de la Coupe Stanley en 1977 et en 1978.

Il s'est fait embaucher par CBC comme analyste en 1980 avant de devenir deux ans plus tard la tête d'affiche de Coach's Corner.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Télé