•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le monoxyde de carbone fait une victime au Yukon

Une cheminée noircie sur un toit de tourbe.

Les autorités rappellent aux Yukonnais de faire inspecter leurs cheminées tous les ans et de se munir de détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Radio-Canada

Une dame de 75 ans est morte le 26 octobre dernier des suites d’un empoisonnement au monoxyde de carbone dans un chalet près de Mayo, selon le Bureau du coroner du Yukon.

La victime, Margaret Elizabeth Carpenter, de Stewart Crossing, et son conjoint étaient en visite chez les deux propriétaires du chalet au moment du drame. Constatant que ces derniers ne se sentaient pas bien, ils ont décidé d’y passer la nuit. 

Mme Carpenter a été retrouvée inconsciente par son conjoint le lendemain, et les deux propriétaires, en détresse médicale.

L'intoxication au monoxyde de carbone a été déterminée après un examen toxicologique.

Carte géographique montrant différentes localités.

Le village de Mayo est situé à 400 kilomètres au nord de Whitehorse et à 225 kilomètres au sud-est de Dawson.

Photo : Google

Une enquête du Service des incendies du Yukon a déterminé que le monoxyde de carbone s’est propagé en raison de deux poêles à bois sans conduit d’air frais, d’une cuisinière au propane sans ventilation, de batteries de 12 volts rechargées à l’intérieur et d’une génératrice thermoélectrique alimentée au propane sans ventilation. 

Le chalet était par ailleurs particulièrement bien isolé et étanche et ne disposait pas de détecteur de fumée ou de détecteurs de monoxyde de carbone.

L'enquête se poursuit. Les autorités encouragent les Yukonnais à se munir de détecteurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Accidents et catastrophes