•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ronald Caza se remémore le « jeudi noir »

Me Ronald Caza répond aux questions d'un journaliste dans la salle de nouvelles d'ICI Ottawa-Gatineau

Pour protéger légalement les acquis des Franco-Ontariens, Ronald Caza croit que la décision juridique de l’hôpital Montfort est un bon point de départ.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’avocat spécialisé en droits linguistiques Ronald Caza, qui avait mené avec succès la bataille judiciaire pour sauver l'Hôpital Montfort d'Ottawa, a réagi au premier anniversaire du « jeudi noir » qui désigne le 15 novembre 2018, date à laquelle le gouvernement de Doug Ford a annoncé une série de coupes dans les services en français.

À l’émission L'heure de pointe, l’avocat s’est confié sur les événements qui ont marqué une année de lutte pour les droits de la minorité francophone en Ontario.

Je trouve que ce qui s’est passé est absolument extraordinaire. Faire face à l'adversité fait qu’on devient plus fort. [...] La raison est simple, puisqu’il y a eu cette attaque sur la minorité linguistique, on a dû lever le bouclier.

Ronald Caza
Une foule avec des pancartes contre les politiques.

Les positions du premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, au début de son mandat, ont réveillé la fierté francophone partout au pays.

Photo : La Presse canadienne / PATRICK DOYLE

Selon lui, la mobilisation qui a suivi les annonces du gouvernement Ford a montré que la communauté était prête à se mobiliser s’il prenait des décisions qui auraient un impact négatif sur la communauté linguistique, il aurait à faire face à une bataille.

Pour protéger légalement les acquis des Franco-Ontariens, Ronald Caza croit que la décision juridique de l’Hôpital Montfort est un bon point de départ.

Le 24 février 1997, le gouvernement ontarien annonce la fermeture du seul hôpital universitaire francophone dans la province, situé à Ottawa. En très peu de temps, la communauté franco-ontarienne se mobilise pour mener ce qui deviendra l’une des plus importantes batailles de son histoire, contre le gouvernement conservateur de Mike Harris.

Le 22 mars 1997, des milliers de Franco-Ontariens se sont rassemblés à Ottawa pour protester contre l'annonce de la fermeture de l'Hôpital Montfort.

Le 22 mars 1997, des milliers de Franco-Ontariens se sont rassemblés à Ottawa pour protester contre l'annonce de la fermeture de l'Hôpital Montfort.

Photo : Getty images/AFP/Dave Chan

Finalement, la justice tranche en faveur de l'Hôpital Montfort, affirmant que l’établissement jouit d'une protection constitutionnelle et qu’il ne peut être démembré sans menacer la survie des francophones de l’Ontario.

C’est un précédent historique important, affirme l’avocat, selon lui, le jugement signifie qu’un gouvernement ne peut pas prendre des décisions dont l’impact peut décourager les francophones de continuer à faire les efforts de protéger leur langue et leur culture.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique provinciale