•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dorian aux Îles : travaux urgents à réaliser sur la route 199

La route 199, l'hiver aux Îles-de-la-Madeleine

La route 199, l'hiver aux Îles-de-la-Madeleine (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Radio-Canada

Québec versera 7,4 millions de dollars pour effectuer des travaux pour réparer des infrastructures routières mises à mal par le passage en septembre dernier de l'ouragan Dorian aux Îles-de-la-Madeleine.

Cet argent est aussi assorti d’un décret gouvernemental qui permettra au ministère des Transports de procéder de manière urgente à des travaux de protection comme de l’enrochement.

Rosaire-Gil Arseneau, chef du Centre de services du ministère des Transports aux Îles-de-la-Madeleine, explique que Québec autorise l’absence d’études d’impacts et d’audiences publiques généralement nécessaires pour ce type de travaux, effectués en bord de littoral.

Sans ce décret, dit-il, ça pourrait prendre un an, voire deux ans, avant que le ministère de l’Environnement puisse délivrer une autorisation.

Comme nous on a des travaux assez importants sur plusieurs mètres au bord du littoral, on parle même de kilomètres, ça nous permet de gagner beaucoup de temps pour aller faire les travaux en urgence, fait valoir le porte-parole du ministère des Transports.

Les dégâts de Dorian

Dans la nuit du 7 au 8 septembre, lors du passage de la tempête tropicale Dorian, la route 199, qui traverse les Îles-de-la-Madeleine, a été inondée et jonchée de roches, de sable et de nombreux débris sur plusieurs kilomètres, partout sur l'archipel.

Les structures de la chaussée ont été endommagées par l'érosion et les forts courants associés à la projection de l'eau par les vagues.

Les équipes du ministère des Transports ont procédé au nettoyage et à l’inspection du réseau routier dès le lendemain du passage de la tempête Dorian.

Une pelle mécanique sur des roches en bordure de mer, à Pointe-aux-Loups, en 2018.

Des travaux d'urgence ont dû être réalisés à Pointe-aux-Loups, mais ils ont été arrêtés par la tempête du 29 novembre 2018.

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Plus d’une douzaine de sites devront être réhabilités. C’est plus qu’en 2018 où trois sites avaient été touchés.

Bien qu’il n’y a aucun danger imminent pour les usagers de la route aux Îles, souligne M. Arseneau, certaines zones sont considérées comme vulnérables.

On se doit d’intervenir pour assurer la sécurité du réseau.

Rosaire-Gil Arseneau, chef du Centre de services du ministère des Transports aux Îles-de-la-Madeleine

Les premiers coups de pelle seront donnés au cours des prochains jours. Les premières interventions devraient se dérouler dans les secteurs de Pointe-aux-Loups et de la Martinique.

Le décret permet d’étendre les travaux jusqu’en 2022. Une première partie des travaux a été autorisée par le ministère de l’Environnement jusqu’en 2020. Après, le ministère des Transports devra soumettre un nouveau plan de travail.

La plage de la Martinique à Cap-aux-Meules en hiver. Un sentier de VTT sur la neige tout près du sable.

La plage de la Martinique à Cap-aux-Meules est menacée par l'érosion.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

La somme de 7,4 millions s'ajoute aux 10 millions de dollars déjà consentis en mars dernier pour la protection de la route 199 contre l'érosion des berges.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Protection des écosystèmes