•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Changements climatiques et ski : les stations des Cantons-de-l'Est investissent

Une route enneigée. Ski Bromont au loin.

Les quatre stations de ski des Cantons-de-l'Est investissent massivement pour faire face aux changements climatiques.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

Guylaine Charette

Les quatre stations de ski des Cantons-de-l'Est voient grand. Bromont, Orford, Owl's Head et Sutton investissent comme jamais dans leurs infrastructures.

Des dizaines de millions de dollars sont destinés à améliorer l'enneigement, à rénover, agrandir ou construire de nouveaux chalets, à changer des remontées mécaniques. La confiance règne même si une étude d'Ouranos prévoit des saisons écourtées en raison des changements climatiques.

À Bromont, il fait -10 degrés Celcius au bas des pentes en plein mois de novembre. Les canons à neige fonctionnent à plein régime pendant que des travailleurs mettent la touche finale au Chalet du Sommet. C'est un rêve devenu réalité pour le président de Bromont, Montagne d'expériences, Charles Désourdy.

L'entrée enneigée d'un chalet en construction.

Le Chalet du Sommet à Bromont.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

Le chalet au sommet du Mont Brome offre une vue panoramique sur ses quatre façades vitrées, un projet de six millions de dollars. Par temps clair, il est possible de voir le mât du Stade olympique, dit fièrement celui qui caresse ce projet depuis des décennies.

La nouvelle remontée mécanique hybride aménagée la saison dernière au coût de dix millions de dollars y donne accès.

Si vous ajoutez les investissements pour les canons à neige et le parc aquatique, 38 millions de dollars ont été consentis en 15 mois sur un engagement de 101 millions de dollars qui prévoit aussi la construction d'un hôtel de 160 chambres au bas des pentes.

Charles Désourdy, président de Bromont, Montagne d'expériences

S'adapter aux changements climatiques

Ce ne sont pas les prévisions du consortium de recherche Ouranos qui vont freiner l'élan de Charles Désourdy. La dernière étude publiée par le groupe prévoit que les stations de ski québécoises pourraient perdre jusqu'à trois semaines d'activités d'ici 2050 à cause des changements climatiques.

Changements climatiques et ski : les stations des Cantons-de-l'Est investissent

Les progrès technologiques permettent d'y faire face selon lui. La technologie de fabrication de la neige est dix fois plus performante. Historiquement, dans les années 80 et 90, seulement deux pistes étaient ouvertes à Noël. Nous en aurons 50 cette année même s'il y a un réchauffement climatique. On a tout ce qu'il faut pour répondre à ces changements, assure M. Désourdy.

À ses yeux, les bouleversements annoncés vont même jouer en faveur des stations de ski du Québec. L'ouest des États-Unis et l'Ontario seront plus affectés par une hausse de deux degrés alors que nous serons avantagés s'il fait moins froid en février. Je crois que c'est une opportunité, affirme-t-il.

Un espace donnant sur les télésièges à l'extérieur.

À Owl's Head, 25 millions de dollars ont été investis en 18 mois pour rénover notamment le Chalet et augmenter la capacité d'enneigement.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

Même enthousiasme à Owl's Head. La station de ski qui a changé de mains en avril 2018 investit massivement. Le chalet au bas des pentes est méconnaissable avec son immense baie vitrée et son hôtel intégré à la structure d'accueil.

Nous avons investi plus de 25 millions de dollars en 18 mois. Le chalet a été complètement rénové. Nous avons changé les dameuses pour l'entretien des pistes et nos nouveaux systèmes de fabrication de neige sont à la fine pointe de la technologie rappelle le directeur général de Destination Owl's Head, Pierre Bourdages.

Une nouvelle remontée mécanique hybride sera aussi bientôt en fonction sur le versant du lac.

Au-delà de notre station, nous croyons à la région.

Pierre Bourdages, directeur général Destination Owl's Head

Le réchauffement climatique ne refroidit pas les ardeurs des promoteurs qui veulent par ailleurs développer l'immobilier près des pentes. Il est question d'investissements de plus de 100 millions de dollars d'ici 15 ans.

Plus de neige et plus d'espace à Orford

Ça bourdonne aussi à Orford. Le chalet s'agrandit. Un nouvel espace à aires ouvertes permettra de réunir la location d'équipements, l'école de ski, la billetterie et le service à la clientèle. Des améliorations qui se font également sentir à l'extérieur.

Depuis deux ans, nous avons investi quatre millions de dollars pour notre système d'enneigement. Dès cet hiver, six nouvelles pistes seront enneigées avec nos équipements ce qui permettra de les ouvrir plus tôt en saison et de les offrir plus longtemps , explique le directeur général par intérim du Mont Orford, Simon Blouin.

Le Mont Sutton a également investi plus d'un million de dollars pour augmenter sa capacité d'enneigement.

Miser sur l'avenir

Les quatre stations de ski misent sur l'avenir. Elles ont aussi décidé de s'unir pour faire des Cantons-de-l'Est une destination pour les amateurs de ski alpin et de planche à neige. La nouvelle carte L'Est Go permet d'acheter des billets valides dans les quatre centres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Tourisme