•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Montréalais séduits par la trottinette et le vélo électriques

Une trottinette Lime.

Le lancement des trottinettes électriques Lime, filiale de Google, a eu lieu le 13 août 2019 en présence de représentants des médias qui ont pu les essayer.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Radio-Canada

Les Montréalais ont été des milliers à enfourcher un vélo ou à monter sur une trottinette en libre-service cette année, selon les bilans de BIXI, de Lime et d'Uber parus cette semaine, et nombre d'entre eux ont adopté les modèles électriques.

Au cours des trois derniers mois, au moins 200 000 déplacements sur une trottinette électrique de marque Lime ont été enregistrés, selon l'entreprise. Les trottinettes, qui étaient disponibles dans six arrondissements, ont généralement été empruntées pour effectuer de courts trajets. La distance moyenne parcourue était de 1,5 km.

Il y a eu tellement de demande à Montréal. C'est sûr qu'on a vu ça dans d'autres villes, mais Montréal reste à part en ce qui concerne la vitesse à laquelle les Montréalais ont adopté ce mode de transport, s'est réjoui le porte-parole de Lime, Matthew Lobraico.

La filiale d'Uber qui possède les vélos électriques JUMP dénombre pour sa part 30 000 utilisateurs uniques depuis la fin du mois de juin.

Une femme sur l'un des vélos électriques d'Uber.

Uber a annoncé à la fin de juin le lancement officiel de ses vélos JUMP à Montréal, une première au pays.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Ces véhicules ont été plus souvent utilisés dans les arrondissements de Ville-Marie (31 %) et du Plateau-Mont-Royal (19 %), et ils ont eux aussi été empruntés la plupart du temps pour de courts trajets. La longueur moyenne d'un parcours était de 2,8 km.

Quant aux vélos BIXI, ils ont enregistré plus de 5,8 millions de déplacements en 2019, une augmentation de 8 % par rapport à l'année précédente.

Les vélos électriques de BIXI, une nouveauté cette année, ont été particulièrement populaires, au point où le nombre d’utilisations quotidiennes moyennes de chaque vélo électrique a rapidement dépassé [celui des] vélos "classiques", selon BIXI.

Un vélo bleu de BIXI stationné.

Les vélos électriques de BIXI sont bleus.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le directeur général de l'entreprise, Christian Vermette, prévoit d'ailleurs que, l'an prochain, tous les nouveaux vélos, soit plusieurs centaines, seront électriques.

Après une saison bien occupée, les véhicules des trois services ont été rendus indisponibles vendredi en raison de l'hiver qui s'amorce et, pour certains, de l'arrivée à échéance de leur permis.

Le retour des vélos et des trottinettes électriques à l'étude

La Ville de Montréal n'a pas voulu commenter le bilan des trois services ni indiquer si les projets pilotes seront renouvelés, expliquant qu'elle pondérait actuellement leurs avantages et inconvénients. Un bilan paraîtra plus tard.

Parmi les inconvénients à considérer, il y a notamment la question du stationnement. De nombreuses trottinettes Lime et vélos JUMP ont été laissés aux mauvais endroits.

La filiale d'Uber a toutefois affirmé avoir pris des moyens pour éviter que cela ne se reproduise. Plus de 1700 cyclistes fautifs ont été avertis et les récidivistes ont reçu une amende de 25 $, selon son communiqué. Des utilisateurs ont également perdu leur accès à ce service.

Avec les informations de Benoît Chapdelaine

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Transports