•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Champ libre pour la démolition du Marché du Vieux Port

DDABE2B2-6A34-4D5B-8B49-BF5E52FB5633

Marché du vieux port de Québec

Photo : Radio-Canada / Vincent Archambault Cantin

Félix Morrissette-Beaulieu

La Cour supérieure rejette la demande de l’avocat en droit municipal, François Marchand, qui visait à empêcher la démolition du Marché du Vieux-Port.

La démolition, par la Ville de Québec, avait été suspendue au mois de juillet le temps que le tribunal se penche sur demande d’injonction permanente de l’avocat.

Me Marchand plaidait notamment que la Ville ne respectait pas les termes de son contrat avec l'ancien propriétaire du site, le gouvernement fédéral.

Je suis évidemment très déçu. Le juge estime que la présence d’un marché c’est un contrat entre le fédéral et la Ville de Québec, mentionne François Marchand.

La juge considère que les deux parties pouvaient modifier cette entente.

Elle a choisi de faire confiance à la Ville de Québec qui s'est engagée à aménager un marché satellite, explique l'avocat.

En attendant, le bâtiment sera détruit. Il ne se passe absolument rien sur le site, déplore l’avocat.

François Marchand espère que la Ville réalisera un marché de proximité dans le Vieux-Québec. Je vais me donner le temps de réfléchir de porter la décision en appel, conclut l'avocat.

La Ville a en main le permis de démolition et le feu vert de la Commission d'urbanisme pour agir.

Elle attendait la décision du juge Clément Samson, elle pourra donc aller de l'avant.

La Ville de Québec a refusé de commenter le dossier pour le moment.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Économie