•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un couple marocain aide une famille de son pays à s'intégrer au Manitoba

Zakarya et Fatima-Zahra portant leur fille sur le côté d'une piste de patinage.

Fatima-Zahra Sassi et Zakarya Hajami sont à Winnipeg depuis deux ans, et leur fille y est née.

Photo : Radio-Canada / Mohamed-Amin Kehel

Mohamed-Amin Kehel

Un couple de Marocains, installé depuis deux ans au Manitoba, a décidé d’aider une famille marocaine nouvellement arrivée à Winnipeg. Ils partagent les mêmes prénoms et sont ainsi entrés dans un jumelage symbolique.

Fatima-Zahra Sassi et Zakarya Hajami ont entrepris de donner un coup de pouce à Fatima-Zahra Lahlali et Zakaria Missour dans leur intégration manitobaine. Il n’y a pas que pour les noms que les deux couples se ressemblent. Ils sont tous dans la trentaine et viennent du Maroc.

Quand l’Accueil francophone a évoqué avec Fatima-Zahra Sassi et son conjoint l'idée d’un jumelage, ces derniers se sont dit qu'il fallait rencontrer cette famille qui leur ressemble tant.

Car, même si les deux Winnipégois d'adoption ont rencontré beaucoup de francophones depuis leur arrivée, c'est la première fois qu'ils ont autant de points communs avec une famille nouvellement arrivée.

Ils ont donc profité d'un cours d'anglais pour les rencontrer et leur souhaiter la bienvenue.

Pour Fatima-Zahra Lahlali et son mari, l’aide de ce couple jumeau facilite beaucoup leurs premiers pas dans l’univers canadien.

Depuis leur première rencontre, les deux couples organisent des activités en commun, s'invitent mutuellement et partagent des repas pendant lesquels ils discutent de la vie à Winnipeg et au Manitoba.

Ils nous aident, ils nous montrent des astuces sur les petites choses du quotidien. Cela nous aide beaucoup!

Fatima-Zahra Lahlali, nouvelle arrivante à Winnipeg

Même si elle n’est pas encore sûre de son avenir dans la province, elle apprécie néanmoins de pouvoir partager des moments de convivialité avec une famille à laquelle elle dit s’identifier.

Mais les deux néo-Manitobains restent tout de même lucides. Ils ont leurs propres personnalités et parcours et ne cherchent pas à reproduire la vie de leurs jumeaux symboliques.

Renvoyer l’ascenseur

Zakarya Hajami et sa femme, eux aussi, se sont identifiés à ces nouveaux arrivants.

Pour les deux jeunes parents, ce couple était un reflet de ce qu'ils ont vécu il y a deux ans, alors qu’ils arrivaient pour la première fois à Winnipeg.

À l'origine, ils avaient choisi de vivre au Québec. Mais la difficulté des conditions d'immigration de la Belle Province les a incités à se tourner vers d'autres endroits. Ils sont arrivés au Manitoba sans réellement connaître la province, en plein hiver.

À l’époque, ils avaient été bien accueillis et aidés par les organismes locaux en bénéficiant, par exemple, d'un logement provisoire à l'Abri Marguerite. Les deux Marocains ne pensaient pas trouver une communauté francophone aussi forte hors du Québec.

Pour Fatima-Zahra Sassi, venir en aide à cette nouvelle famille marocaine était donc une manière de renvoyer l’ascenseur.

On sait ce que c’est de venir dans un nouveau pays, de recommencer à zéro. Donc, on s’est dit : pourquoi pas?

Fatima-Zahra Sassi, Marocaine installée à Winnipeg depuis deux ans

Son conjoint explique que c’était la moindre des choses de proposer son aide à une famille qui a la même culture et les mêmes coutumes d’origine que la sienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Immigration