•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Odeur inhabituelle : 26 élèves de Hull transportés à l'hôpital

Trois ambulances devant l'École Saint-Jean-Bosco.

26 élèves ont été transportés à l'hôpital vendredi matin de façon préventive.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Addad

Radio-Canada

Vingt-six enfants ont été transportés à l'hôpital vendredi avant-midi par mesure préventive, en raison d'une odeur inhabituelle dans un autobus scolaire à l'École Saint-Jean-Bosco, dans le secteur de Hull.

Les enfants se sont plaints de maux de tête et de nausées en raison de l'odeur dans l'autobus qui les transportait vers l'école.

Quand on a reçu les enfants qui sont débarqués de l’autobus ce matin, on a vu qu’ils avaient certains symptômes, a rapporté Nadine Peterson, directrice générale de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO).

Cinq ambulances ont donc été dépêchées à l'École Saint-Jean-Bosco peu après 10 h15, soit 2 h 30 après l'arrivée des élèves.

Les symptômes ont pris quelque temps à faire leur apparition et on est intervenu par la suite, a expliqué Renée-Anne St-Amant, qui a collaboré avec les ambulanciers paramédicaux et les pompiers pour vérifier que les enfants étaient en bonne santé.

Une ambulance devant une école.

Des paramédics sont sur place à l'École Saint-Jean-Bosco dans le secteur Hull.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Haddad

Les ambulanciers ont évalué 43 patients au total. Certains ont été soignés sur place par le centre antipoison. Par mesure préventive, 18 enfants ont été transportés à l'Hôpital de Gatineau, selon la Coopérative des paramédics de l’Outaouais. L'Hôpital de Hull a accueilli, de son côté, huit élèves.

C'était quand même léger comme symptômes d'intoxication, a assuré la Dre Marie-Hélène Folot, médecin d'urgence à l'Hôpital de Gatineau. On était une grosse équipe, une vingtaine. On les rassurait, on leur donnait à manger.

Dr Folot sourit, à l'intérieur d'un hôpital.

Dr Marie-Hélène Folot, médecin d'urgence à l'Hôpital de Gatineau

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Tous les enfants ont eu leur congé de l'hôpital en début d'après-midi. Par ailleurs, les tests sanguins effectués pour trouver des traces d'intoxication ont tous été négatifs, selon la CSPO.

Je suis allée dans une ambulance et j'ai eu une prise de sang, a raconté Beatrice Horne, 8 ans, à la sortie de l'hôpital. J'ai reçu de l'oxygène. La fillette a ajouté avoir été stressée lorsqu'elle a vu de la fumée grise dans l'autobus.

Son père, Sean Horne, a lui aussi vécu un moment d'angoisse. Quand je suis arrivé à l'hôpital, le médecin a dit qu'elle allait bien. Je suis content qu'elle ait été entre bonnes mains, a-t-il dit.

L'autobus en cause inspecté

D'emblée, la CSPO tient à préciser que les enfants n'ont pas été intoxiqués par du monoxyde de carbone. L'autobus dans lequel tous les élèves hospitalisés se trouvaient est présentement inspecté, afin de déterminer la cause exacte des symptômes ressentis.

Ça pourrait être le refroidisseur à gaz d’échappement, avance Mme Peterson. La CSPO doit tenir une rencontre avec le transporteur vendredi après-midi afin de s'assurer que tous les autobus soient sécuritaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Prévention et sécurité